Books 

 

Aperçu sur le développement de l’intégration européenne 

Beyen, Johan Willem  

Roma, 10-13 giugno 1957, Congresso d'Europa. - Roma : Movimento Europeo

1957

Le texte intégral n'est malheureusement pas disponible pour des raisons de droits d'auteur.
Autres ouvrages de Johan Willem Beyen
 
Biography 

Johan Willem Beyen (Néerlandais, Utrecht 2 mai 1897 - La Haye 29 avril 1976) fut un homme politique considéré aujourd'hui comme l'un des pères fondateurs de l'Europe. Après une longue carrière dans la banque, il s'engagea pendant la Seconde guerre mondiale auprès du gouvernement néerlandais en exil à Londres en tant que conseiller financier. En 1946, il fut un des directeurs dans le comité exécutif du FMI à Washington. Ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas de 1952 à 1956, J.W. Beyen défendit l'idée d'une Europe avant tout économique et indépendante des Etats-Unis. Il fut l'auteur d'un plan de construction européenne dont l'objectif était la création d'un marché commun et d'une union économique.

Summary 

Ce livre retrace l'histoire de l'intégration européenne depuis la création de la CECA jusqu'à la signature des traités de Rome. Publié en 1957, avant la ratification de ces derniers, l'ouvrage raconte les tenants et aboutissants de l'idée européenne dans le contexte de l'après-guerre.

Dans les années 50, deux idées d'Europe font leur chemin parmi les dirigeants des six pays européens fondateurs: l'idée d'une intégration politique à travers la ratification de la Communauté européenne de la défense (CED), privilégiée par la France et l'Allemagne, et l'idée d'une intégration économique défendue par le Benelux et l'Italie. Mais le rejet de la CED par l'Assemblée nationale française en août 1954 met fin au projet d'intégration politique.

Des discussions sont alors engagées pour relancer l'idée européenne. La voie d'une intégration économique est confirmée mais les opinions divergent concernant la méthode. Commencer par une intégration sectorielle de l'énergie et des transports ou bien privilégier la réalisation d'une union économique par la voie d'une union douanière et la création d'une structure supranationale. En 1952, J.W. Beyen a déjà proposé un plan qui comprend la création d'une communauté tarifaire et d'un tarif commun extérieur, l'abolition des obstacles qui existent dans le commerce, l'établissement d'une politique commune dans le domaine économique et social, le transfert de souveraineté à une autorité supranationale indépendante et la mise en place d'une chambre européenne regroupant des parlementaires nationaux.

Ce plan sera à la base du projet Benelux sur la coopération économique européenne, préparé par P.H. Spaak et J.W. Beyen et présenté lors de la conférence de Messine en juin 1955.

Celle-ci marque une nouvelle étape dans la construction européenne qui sera couronnée par la signature des traités de Rome en 1957. Sa résolution finale annonce que l'intégration européenne devrait être atteinte "d'une part, par la coopération organisée dans des secteurs spécifiques de l'économie, comme les transports et l'énergie…, et puis, généralement, en créant un marché commun général par l'abolition graduelle de tous les obstacles au commerce dans la zone des pays participants". Les fondements de l’Union européenne sont ainsi posés.