Books 

 

Mémoires d'espoir 

Gaulle, Charles de  

Paris : Plon

1970

Le texte intégral n'est malheureusement pas disponible pour des raisons de droits d'auteur.
Autres ouvrages de Charles de Gaulle
 
Biography 

Charles de Gaulle (Français, né à Lille, le 22 novembre 1890 et mort à Colombey-les-Deux-Eglises, le 9 novembre 1970), blessé à Verdun pendant la Première Guerre mondiale, passa plus de deux ans en tant que prisonnier de guerre. Dès 1925, il fit partie du personnel du Conseil suprême de la guerre sous le Maréchal Pétain, et se forgea une précieuse expérience des relations franco-allemandes. Lorsque l'Allemagne envahit la France en Juin 1940, de Gaulle était brigadier-général; il fut ensuite nommé sous-secrétaire d'État à la Guerre dans le gouvernement Reynaud. Quand Reynaud fut remplacé par Pétain, de Gaulle partit pour Londres, d'où, le 18 Juin 1940, il diffusa le premier appel pour créer le mouvement de résistance, qui devint plus tard les Forces Françaises Libres. Célèbre pour sa défense féroce des intérêts français, de Gaulle devint président du Comité français de libération nationale en 1943 et rejoignit le gouvernement à Paris le 9 septembre 1944.

De Gaulle fit campagne contre la Constitution de la IVème République dans sa version de 1946, et en 1947 démissionna de son poste pour fonder le Rassemblement du Peuple Français, qui remporta 120 sièges aux élections de 1951. Cependant, de Gaulle perdit ses illusions quant au FPR et démissionna en 1955 afin de travailler à ses mémoires uniquement.

En mai 1958, la menace de guerre civile et la crise algérienne fournissent l'occasion parfaite pour que de Gaulle revienne à la vie publique. Après le succès du référendum sur la réforme de la Constitution, de Gaulle fut élu Président de la République le 21 décembre 1958. Malgré une opposition considérable, ses négociations conduisirent à l'indépendance algérienne en 1962.

L'attrait principal de la Communauté économique européenne selon de Gaulle était la possibilité de favoriser les intérêts de la France, dans l'agriculture en particulier suite à l'introduction, en 1963, de la politique agricole commune. Suivant sa réélection, le 21 décembre 1965, de Gaulle poursuivit son ambition de créer une superpuissance française; sa préférence pour les solutions intergouvernementales conduisit, en 1965, à la crise de la «chaise vide». Son antipathie pour la Grande-Bretagne, les États-Unis et l'OTAN était à cette époque bien connue. En effet, en 1963, de Gaulle opposa un veto à l'adhésion britannique à la CEE, mouvement qui mit en évidence une France confiante à nouveau en sa juste place dans le monde ainsi que le rejet de l'influence anglo-américaine en Europe. À la deuxième demande de la Grande-Bretagne en 1967, de Gaulle insista pour que la communauté soit dissoute si les autres membres acceptaient, au motif que la Grande-Bretagne était généralement hostile au projet européen et que l'économie britannique était incompatible avec son appartenance au marché commun.

Les émeutes estudiantines de mai 1968, suivies de près par une série de grèves menées par des étudiants et des travailleurs occupant de force universités et usines et paralysant les principales villes de France, ont plongé le gouvernement de Gaulle dans la crise. La réaction de de Gaulle, faisant face à la violence, aggrava la situation. Dans le chaos qui suivit, les différents groupes en présence se sont divisés en faveur ou en opposition à de Gaulle et au gouvernement; le Général a dû quitter le pays pour éviter que le conflit n'empire en cherchant à le défendre personnellement. Cette fois, le Général refusa de démissionner, et appela aux urnes. Son parti remporta une victoire retentissante, mais au prix de la popularité personnelle de de Gaulle.

Le 28 avril 1969, de Gaulle démissionna en tant que Président de la République. Il prit sa retraite afin de se consacrer à la rédaction de ses mémoires, mais mourut d'une crise cardiaque en 1970 avant d'avoir pu terminer la tâche.

Summary 

Rédigés après que de Gaulle s'est retiré du pouvoir politique, les Mémoires d'Espoir comportent deux volumes, le général n'ayant pas eu le temps de rédiger le troisième.

Le premier volume - Le renouveau 1958-1962 - présente les différentes questions que de Gaulle a dû gérer comme Premier Président de la Vème République : les institutions, l'outre-mer, l'Algérie, l'économie, l'Europe et les relations avec le reste du monde.

La mort a interrompu la rédaction du deuxième tome, L'Effort 1962-, alors que le général venait d'achever les deux premiers chapitres.