Books 

 

Mémoires d'un Européen : de la IVe à la Ve République 

Pflimlin, Pierre  

Paris : Fayard

1991

Le texte intégral n'est malheureusement pas disponible pour des raisons de droits d'auteur.
Autres ouvrages de Pierre Pflimlin
 
Biography 

Pierre Pflimlin (Français, 1907-2000) est un homme politique démocrate-chrétien (MRP). Avocat au barreau de Strasbourg, il sera plusieurs fois ministre entre 1947 et 1962, maire de Strasbourg (1959-1983), membre (1962-1967,1979-1989) et président du Parlement européen (1984-1987).
Avec Robert Schuman, il appuiera avec ferveur la réconciliation franco-allemande et l’intégration européenne. Des divergences majeures sur cette vision de l’Europe l’amèneront à rompre avec le général de Gaulle en 1962.

Summary 

Dans ses Mémoires d’un européen, Pierre Pflimlin offre le récit détaillé de plus de 40 années de vie politique au service de sa ville, de son pays et de l’Europe (1945-1989).
Les multiples fonctions et mandats exercés par l’auteur l’ont conduit à penser la reconstruction de la France d’après-guerre dans ses dimensions les plus matérielles (économie, agriculture, défense) mais en soutenant en même temps l’idée alors révolutionnaire que la paix ne pourrait pas se bâtir et durer sur un simple traité. Il allait, aux côtés de son ami Robert Schuman, jeter les bases d’une « communauté européenne intégrée», toujours en recherche d’identité aujourd’hui.
Loin de faire l’unanimité, cette idée interrogeait la notion même de nation souveraine pour laquelle les peuples d’Europe s’étaient déchirés, elle forçait à l’amitié avec les ennemis d’hier, elle obligeait à reconnaître un destin commun à l’Europe à l’heure où les empires coloniaux explosaient.
Les divergences de vue et affrontements entre des acteurs politiques majeurs, évoqués de manière presque documentaire au fil des pages, rappellent combien le chemin fut ardu.
Pierre Pflimlin aura œuvré dans une période particulièrement troublée (fin de la IVe République, guerre d’Algérie), il aura patiemment participé à plusieurs étapes de la « communauté » (Conseil de l’Europe, CECA, CED, UEO, Acte unique). L’ouvrage se termine en 1989, à l’aube d’un nouveau défi pour celle-ci, l’accueil des peuples libérés du joug soviétique.