2011 : Année européenne du bénévolat 

2011 a été déclarée "année du bénévolat" à l'initiative du Parlement européen, 2012 sera celle de la solidarité intergénérationnelle: autant de raisons, pour le Parlement européen de réaliser une enquête Eurobaromètre afin de mieux appréhender ce que pensent les Européens de ces deux thématiques et de mieux comprendre la manière dont ils les vivent ou les pratiquent.

Cette enquête Eurobaromètre a été menée du 1er au 16 mai 2011 par TNS opinion.

Avant d'analyser les réponses des européens il convient de souligner quelques éléments importants qui peuvent être tirés de cette enquête.

  • Il est très difficile de parvenir à des conclusions générales du fait de la différence de statut des activités bénévoles entre les Etats membres.
  • En l'absence de statistiques d'Eurostat et de toute autre statistique globale, le nombre des Européens pratiquant une activité bénévole ne peut être quantifié avec certitude.
  • La contribution du bénévolat au PIB de l'Union et de ses Etats Membres est très difficile à évaluer. En effet, aucune donnée statistique au niveau de l'UE n'est disponible. Seuls quelques pays disposent de données nationales.
  • Il existe un large consensus pour reconnaître au bénévolat un rôle social majeur fondé sur les valeurs de solidarité. Il contribue à l'esprit civique, notamment à travers son enracinement local et constitue l'un des facteurs de l'épanouissement et du développement personnel.
  • 22 à 25% des Européens pratiquent le bénévolat
  • Le sport et la culture, principaux domaines de l'activité de bénévole.
  • La solidarité et l'aide humanitaire, premier domaine où le bénévolat joue un rôle important.
  • Le maintien et le renforcement de la cohésion sociale, premier bénéfice du bénévolat dans l'UE
  • Définir un cadre de fonctionnement du bénévolat au niveau européen ou national: les Européens partagés
  • Un soutien massif à la création d'équipes de secours bénévoles dans chaque région
  • Favoriser la solidarité intergénérationnelle