Parlemètre 2011 

A mi-législature 2009-2014, ce nouveau Parlemètre fait le point sur la perception que les Européens ont du Parlement européen et des politiques et valeurs qu'ils souhaitent lui voir promouvoir et défendre.

L'enquête sur le terrain a été menée par TNS opinion entre le 3 et le 20 novembre 2011 dans un contexte européen particulièrement chargé: rappelons, entre autres, le projet avorté de référendum en Grèce, les changements de premier ministres dans ce pays et en Italie, l'augmentation des taux d'intérêts des dettes souveraines dans plusieurs pays de la zone euro, les élections générales en Espagne, le sommet du G20, etc.

Les points principaux de cette analyse sont :

  • Quant aux politiques prioritaires que les Européens veulent voir promues par le Parlement européen, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale demeure la première préoccupation.

    Étant donné la crise actuelle, c'est la coordination des politiques économiques, budgétaires et fiscales qui se classe seconde place avec une nette augmentation de réponses dans la zone Euro (37%).

    Cependant, toutes les politiques qui ne sont pas directement associées à la crise actuelle ont pour certaines éprouvé une baisse significative : le combat contre le changement climatique, la politique agricole, la lutte contre le terrorisme, la politique d'immigration.

  • Concernant des valeurs, le nombre de réponses obtenues par chacun d'entre eux est en baisse. La protection des Droits de l'homme demeure en tête (56%), suivie de l'égalité homme/femme (33%) et de la liberté d'expression (32%).
  • Par rapport au rôle que les personnes interrogées ont attribué au Parlement européen, il est important de noter la forte augmentation de ceux qui veulent qu’il joue un rôle identique. Au contraire, ceux qui veulent que le Parlement européen joue un rôle plus important ou moins important, diminuent.
  • Dans ce contexte de crise, l'image du Parlement européen n’évolue pas positivement, après l'exemple des autres institutions européennes, des parlements et des gouvernements nationaux.
  • Quant aux pouvoirs du PE, son mode de désignation et le nombre de MEP'S par État membre, une majorité de personnes interrogées a donné une réponse positive.