Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")
 
One year to go to the 2014 european elections: Parlemeter part
 
 

A un an des élections européennes de 2014: partie parlemètre

 

A moins de six mois des élections européennes de 2014, cette enquête Eurobaromètre du Parlement européen vise à mesurer la perception et la connaissance que les Européens ont du Parlement européen.

Cette publication constitue le troisième volet de l’enquête Eurobaromètre du Parlement européen « A un an des élections européennes de 2014 » dont la première partie (volet institutionnel) a été publié le 5 septembre 2013 et la seconde (volet économique et social) le 18 octobre 2013. Son terrain a eu lieu entre le 7 et le 23 juin 2013.

L'enquête a été menée en face-à-face par TNS Opinion dans les 28 pays de l'UE auprès de 27.624 citoyens. Les résultats sont présentés soit à l’échelle de l’UE28 pour les nouvelles questions, soit sous forme de tendances UE27.

Principaux enseignements

  • La date des prochaines élections européennes est connue par plus d'un tiers des Européens.
  • Sur l'image générale du Parlement européen, on note une inversion de tendance par rapport à novembre 2012 : les répondants qui ont une image positive du Parlement européen sont majoritaires.
  • En revanche, sur de nombreux autres aspects, on constate un recul des opinions positives, qui pourrait s'expliquer par une différence de contexte. Rappelons que lors du dernier Parlemètre mi-novembre/début décembre 2012, le Parlement était davantage au centre de l’actualité du fait des débats fortement controversés sur la programmation du budget de l’UE, ainsi que sur la supervision bancaire, le pacte de croissance, l’union bancaire et la recapitalisation des banques, etc.
    - Ainsi, la moitié des Européens déclare ne pas avoir récemment entendu parler du PE. Ce « souvenir médiatique » atteint son niveau le plus faible depuis janvier-février 2009, quelques mois précédant les élections européennes de 2009.
    - Quant à l’intérêt pour les questions de politique européenne, il a diminué de manière significative entre novembre 2012 et juin 2013.
  • Les sujets débattus au sein du Parlement et sur lesquels les répondants souhaitent plus d'information portent tout d’abord sur un "plan d'investissement pour la création de nouveaux emplois, notamment pour les jeunes", puis "vos droits en tant que citoyen européen" et "les solutions de l'UE pour lutter contre la crise.
  • Le rôle actuel joué par la Parlement est perçu comme "important" par trois quart des répondants, cette opinion restant relativement stable dans le long termeLorsque l'on demande aux personnes interrogées de citer spontanément 3 institutions européennes, les résultats sont très stables, le Parlement arrive largement en tête avec plus de la moitié des citations. Par ailleurs, comme en juin 2012, le Parlement demeure l'institution qui représente le mieux l'UE, pour un Européen sur deux.
  • La connaissance générale sur les pouvoirs du Parlement européen est relativement stable : une majorité absolue d'Européens savent que les lois européennes doivent faire l'objet d'un accord entre le Parlement européen et les États membres, que le budget est adopté conjointement par le PE et les États membres, que les députés sont élus au suffrage universel direct et que chaque État membre n'a pas le même nombre de députés européens.
  • Sans surprise, la "lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale" est, comme lors des enquêtes précédentes, la politique considérée comme prioritaire. Les évolutions sont relativement limitées, mais révélatrices d'un déplacement des priorités vers les questions sociales.
  • Et, plus spécifiquement, en temps de crise, la priorité est à l'emploi et à la lutte contre le chômage, et aux questions économiques et sociales.
  • En ce qui concerne les valeurs à défendre en priorité par le Parlement européen, ils citent « la protection des droits de l'homme », « l'égalité homme/femme », « la liberté d'expression » et « la solidarité entre États membres ».
 
 
 
Sondages d'opinion du Parlement européen

Le Parlement européen commande régulièrement des sondages d'opinion dans les vingt-huit États membres.

Ces sondages portent sur un large éventail de sujets, les principaux étant la notoriété du Parlement parmi les citoyens européens, leur perception de l'Union et de ses grands défis, leurs attentes avant les élections européennes, ainsi que le Parlement européen et l'intégration européenne en général.

L'analyse de leurs résultats vise à dégager un aperçu le plus complet possible des évolutions nationales, des spécificités régionales, des variations socio-démographiques et des grandes tendances historiques.