Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")
 
Europeans and the crisis IV
 
 

Les européens et la crise IV

 

Cette enquête EB/PE "Les Européens et la crise" a été menée sur le terrain entre le 3 et le 18 septembre 2011 par TNS Opinion, en face-à face-auprès de 26.856 citoyens européens âgés de plus de 15 ans. Il s'agit de la quatrième enquête sur ce thème, la précédente ayant eu lieu au mois d'avril-mai 2011.

Sur la question de la solidarité financière entre Etats membres, on observe une tendance à une certaine polarisation de l'opinion publique : le nombre des répondants qui ne se prononcent pas diminue entre les deux dernières enquêtes, au bénéfice des réponses négatives.

Agences de notation de crédit (ANC)

La médiatisation des débat sur les agences de notation de crédit (ANC) au sein du monde politique, économique et financier peut expliquer qu'un Européen sur deux (50%) a déjà entendu parler des ANC. Parmi ceux-ci, une majorité (65%) est en faveur de la création d'une agence de notation de crédit européenne.

Euro

  • Il y a 6 mois, 57% des Européens pensaient que "l'euro n'avait pas globalement atténué les effets négatifs de la crise", ils sont 54% aujourd'hui (-3).
  • Le pourcentage de ceux qui pensent que "l'euro a globalement atténué les effets négatifs de la crise" ne change pas: 34%.

Mise en commun d'une partie de la dette

Interrogés sur l'idée d'une mise en commun d'une partie de la dette souveraine, les européens se prononcent majoritairement en faveur de cette option bien que les différences entre Etats membres peuvent atteindre 39 points de pourcentage sur certains items.

Euro-obligations/eurobonds

Ces derniers mois ont vu l'émergence du débat sur les euro-obligations (eurobonds), au sein de la zone euro.

  • Une première question "Avez-vous déjà entendu parler des euro-obligations ?" a été posée dans tous les Etats membres: 57% des Européens n'en ont pas entendu parler; 42% en ont entendu parler (46% zone euro; 35% hors zone euro).
  • Une deuxième question a été posée aux 46% des répondants de la zone euro qui avaient entendu parler des euro-obligations, afin de savoir s'ils étaient favorables ou pas à la création d'euro-obligations : 38%y sont favorables et 33% n'y sont pas favorables.
 
 
 
Sondages d'opinion du Parlement européen

Le Parlement européen commande régulièrement des sondages d'opinion dans les vingt-huit États membres.

Ces sondages portent sur un large éventail de sujets, les principaux étant la notoriété du Parlement parmi les citoyens européens, leur perception de l'Union et de ses grands défis, leurs attentes avant les élections européennes, ainsi que le Parlement européen et l'intégration européenne en général.

L'analyse de leurs résultats vise à dégager un aperçu le plus complet possible des évolutions nationales, des spécificités régionales, des variations socio-démographiques et des grandes tendances historiques.