Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")
 
Parlemètre 2016
 
 

Parlemètre 2016

 

Le Parlemètre 2016 du Parlement européen a été réalisé dans les 28 États membres de l'Union européenne, du 24 septembre au 3 octobre 2016 par Kantar Public (anciennement TNS opinion).

Comme chaque année, cette enquête est consacrée à la perception qu’ont les Européens du Parlement européen, de son image et de son rôle, à la connaissance qu’ils en ont, ainsi qu’aux questions relatives à l’appartenance à l’Union européenne, à l’identité, à la citoyenneté, aux politiques prioritaires et aux valeurs.

Comme pour toute enquête de ce type il convient de tenir compte dans l'analyse des résultats du contexte national, européen et international dans lequel ont été menées les interviews.

Ainsi, on remarque les évolutions suivantes :


  • En progression continue depuis 2012 dans le Parlemètre, la lutte contre le terrorisme dans le respect des libertés individuelles, continue d’augmenter parmi les politiques à mener en priorité par le Parlement européen et se situe au désormais au deuxième rang (42%, +8 par rapport à 2015).
  • D’autre part, certains indicateurs se stabilisent. Ainsi, une majorité absolue d’Européens estime toujours qu’être membre de l’Union européenne est une bonne chose (53%, -2), et que leur pays a bénéficié de cette appartenance (60%, =).
    De même, environ sept répondants sur dix pensent que ce qui rapproche les Européens est plus important que ce qui les sépare (71%, -3). Près d’un Européen sur deux partagent également l’avis qu’un système de protection sociale harmonisé renforcerait leur sentiment d’être un citoyen européen (46%, +1).
    On note également que l’image neutre (44%, -2) qu’ont les Européens du Parlement européen et le rôle plus important qu’ils souhaitent lui voir jouer (46%, +2) sont deux indicateurs qui se stabilisent. Ajoutons que la connaissance que les Européens ont du Parlement européen demeure bonne.
  • Enfin, d’autres résultats sont en diminution dans cette enquête. Ainsi, les Européens ont le sentiment que leur voix est de moins en moins prise en compte, tant au niveau national qu’au niveau européen. Toutefois, dans 26 des 28 États membres, on estime que sa voix compte plus dans son pays (53% en moyenne, -10 par rapport à 2015) qu’au niveau de l’UE (37% en moyenne, -2). Interrogés sur la direction que prennent les choses tant dans l’UE (54% « les choses vont dans la mauvaise direction », +13 par rapport à 2015) que dans leur pays (58% « idem », +14), les Européens sont de plus en plus pessimistes.
    Parmi les éléments constitutifs de l’identité européenne, on constate également un important recul de la monnaie unique comme l’un de ses éléments essentiels (33%, -6), notamment dans la zone euro.
 
 
 
Sondages d'opinion du Parlement européen

Le Parlement européen commande régulièrement des sondages d'opinion dans les vingt-huit États membres.

Ces sondages portent sur un large éventail de sujets, les principaux étant la notoriété du Parlement parmi les citoyens européens, leur perception de l'Union et de ses grands défis, leurs attentes avant les élections européennes, ainsi que le Parlement européen et l'intégration européenne en général.

L'analyse de leurs résultats vise à dégager un aperçu le plus complet possible des évolutions nationales, des spécificités régionales, des variations socio-démographiques et des grandes tendances historiques.