Accueil

 
Dernières nouvelles
 
October 2014

► The next ECON Committee meeting:
     13 October 15:00-18:30 in Brussels (room JAN 2Q2) ECON meetings
 
Hearings with Commissioners-designate will take place between 1 and 7 October.  For more information please see Schedule 
 
Latest study and briefings:
 
 
► Reports voted in ECON (provisional versions)
In order to increase the public awareness of the reports and final texts voted in ECON, provisional versions are available to the public in Reports voted in ECON / final texts agreed with Council until the on-line publication in Documents : Reports or in Plenary.

   
 
À ne pas manquer
 
Hearings with Commissioners-designate

Hearings with Commissioners-designate will take place from 1-7 October.
 
Exchange of letters between the EP President M.Schulz and the EC President-elect J-C.Juncker:
 
 
For more information please see:
 

   
Monetary Dialogue with M.Draghi, President of the ECB

On Monday, 22 September, from 15:00-17:00, ECB’s President Mario Draghi came to ECON for a Monetary Dialogue. President Draghi presented the ECB’s perspective on economic and monetary developments before entering in a discussion with Members, also covering 2 specific issues:
  • Targeted Longer-Term Refinancing Operations (TLTROs) and the monetary transmission mechanism in the euro area
  • The consequences of persistent inflation differentials across euro-area countries for the conduct of a common monetary policy
 
 

   
 
Derniers communiqués de presse
Voir tous  
AFET DEVE INTA ECON JURI CULT AFCO LIBE FEMM ENVI EMPL IMCO ITRE REGI TRAN PECH AGRI 25-09-2014 - 10:55  

Les ministres italiens ont présenté les priorités de la présidence italienne du Conseil en commissions parlementaires lors d'une série de réunions organisées pendant les mois de juillet de septembre.

ECON 22-09-2014 - 12:06  

La reprise économique s'essouffle, a affirmé le Président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, en commission des affaires économiques et monétaires, lundi, faisant référence à la faible croissance au second semestre et aux indicateurs économiques moroses pendant l'été. "La faible hausse des crédits, le taux de chômage élevé ainsi que les tensions politiques et géopolitiques pourraient saper la confiance indispensable que la BCE essaie d'instaurer", a-t-il expliqué.

ECON 04-09-2014 - 16:10  

Des mesures fiscales, telles qu'alléger la fiscalité sur le travail, devraient jouer un rôle plus important pour lutter contre la crise, a affirmé le Président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, en commission des affaires économiques et monétaires ce jeudi. Cependant, il faut également appliquer le pacte de stabilité et de croissance de manière souple, car ce pacte représente "le point d'ancrage de la confiance et il serait contre-productif de le saper", a-t-il souligné.

Attributions de la commission
 
Cette commission est compétente pour les questions ayant trait:
1. aux politiques économiques et monétaires de l'Union, au fonctionnement de l'Union économique et monétaire et au système monétaire et financier européen (y compris les relations avec les institutions ou organisations pertinentes);
2. à la libre circulation des capitaux et des paiements (paiements transfrontaliers, espace de paiements unique, balance des paiements, mouvements de capitaux et politiques d'emprunts et de prêts, contrôle des mouvements de capitaux en provenance de pays tiers, mesures d'encouragement à l'exportation de capitaux de l'Union);
3. au système monétaire et financier international (y compris les relations avec les institutions et organisations financières et monétaires);
4. aux règles concernant la concurrence, les aides d'État ou les aides publiques;
5. à la réglementation en matière fiscale;
6. à la réglementation et à la surveillance des services, institutions et marchés financiers, y inclus les rapports financiers, les contrôles comptables, les règles de comptabilité, la direction d'entreprises et autres questions du droit des sociétés concernant spécifiquement les services financiers;
7. aux activités financières de la Banque européenne d'investissement qui relèvent de la gouvernance économique européenne dans la zone euro.
 
Diffusions du jour
 
Médiathèque
 
Mot de bienvenue du Président
 
 

Bienvenue à la commission des affaires économiques et monétaires (ECON). ECON est compétente pour les questions ayant trait à l'Union économique et monétaire (UEM), à la réglementation des services financiers, à la libre circulation des capitaux et des paiements, à la politique fiscale et de concurrence et au système financier international.
La 7e législature a été marquée par la plus grave crise économique, financière et sociale de ces dernières années. La commission ECON a joué un rôle déterminant dans l'adoption d'une législation permettant de surmonter la crise et a fait face à une augmentation de sa charge de travail en matière de contrôle et de rapports. Le Parlement a par conséquent décidé de faire passer la commission de 50 à 61 membres.
Notre première priorité est aujourd'hui d'œuvrer en faveur de la croissance et de l'emploi. Stabilité, promotion de l'investissement, réformes et cohésion sociale doivent se renforcer mutuellement. La commission ECON va promouvoir un débat approfondi dans ce sens.
Je suis convaincu que nous devons nous acheminer vers une Union économique et monétaire véritable dotée d'une gouvernance économique efficace et de structures responsables devant le Parlement.
Nous devons achever la réglementation concernant la réforme bancaire, la criminalité financière et les investissements favorisant une croissance à long terme.
Nous devons également veiller à ce que le nouveau cadre réglementaire soit correctement mis en œuvre et réexaminé, et suivre de près les travaux de la Commission et des autorités européennes de surveillance. Il est essentiel, pour la croissance, de veiller au bon fonctionnement et à la réglementation des marchés des capitaux.
Enfin, la commission contribuera aux efforts déployés en faveur de la légitimité démocratique sur la base de la méthode communautaire. Elle renforcera ainsi sa coopération avec les parlements nationaux car une UEM véritable et approfondie ne peut être que démocratique.