Procédure : 2015/0802(CNS)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : A8-0066/2015

Textes déposés :

A8-0066/2015

Débats :

Votes :

PV 15/04/2015 - 16.2
Explications de votes

Textes adoptés :

P8_TA(2015)0091

RAPPORT     *
PDF 152kWORD 233k
26.3.2015
PE 549.111v02-00 A8-0000/2015

sur le projet de décision du Conseil instituant le comité de la protection sociale et abrogeant la décision 2004/689/CE

(05126/2015 – C8‑0025/2015 – 2015/0802(CNS))

Commission de l'emploi et des affaires sociales

Rapporteure: Marita Ulvskog

AMENDEMENTS
PROJET DE RÉSOLUTION LÉGISLATIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN
 PROCÉDURE

PROJET DE RÉSOLUTION LÉGISLATIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN

sur le projet de décision du Conseil instituant le comité de la protection sociale et abrogeant la décision 2004/689/CE

(05126/2015 – C8‑0025/2015 – 2015/0802(CNS))

(Procédure législative spéciale – consultation)

Le Parlement européen,

–       vu le projet du Conseil (05126/2015),

–       vu l'article 160 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, conformément auquel il a été consulté par le Conseil (C8-0025/2015),

–       vu l'article 59 de son règlement,

–       vu le rapport de la commission de l'emploi et des affaires sociales (A8-0066/2015),

1.      approuve le projet du Conseil tel qu'amendé;

2.      invite le Conseil, s'il entend s'écarter du texte approuvé par le Parlement, à en informer celui-ci;

3.      demande au Conseil de le consulter à nouveau, s'il entend modifier de manière substantielle son projet;

4.      charge son Président de transmettre la position du Parlement au Conseil et à la Commission ainsi qu'aux parlements nationaux.

Amendement  1

Projet de décision

Considérant 3

Projet du Conseil

Amendement

(3) Dans ses conclusions du 17 décembre 1999 relatives au renforcement de la coopération en vue de moderniser et d'améliorer la protection sociale2, le Conseil a approuvé la proposition de la Commission visant à mettre en place un mécanisme de coopération renforcée, défini par le groupe de fonctionnaires de haut niveau, en vue de la mise en œuvre de la présente action. Le Conseil a souligné que ce type de coopération devrait couvrir toutes les formes de protection sociale et, si nécessaire, aider les États membres à améliorer et à renforcer leurs systèmes de protection sociale, conformément à leurs priorités nationales. Il a rappelé également que l'organisation et le financement de la protection sociale relèvent de la compétence des États membres et a approuvé les quatre objectifs généraux identifiés par la Commission dans le cadre de l'enjeu global que constitue la modernisation des systèmes de protection sociale, à savoir rendre le travail financièrement attrayant et garantir un revenu, assurer la sécurité des pensions et la pérennité des régimes de retraite, promouvoir l'intégration sociale et garantir un niveau élevé et durable de protection de la santé; il a aussi souligné qu'il importe d'intégrer l'égalité entre femmes et hommes dans toutes les actions qui tendent à la réalisation de ces quatre objectifs. Enfin, le Conseil a reconnu que les aspects financiers sont communs à l'ensemble de ces objectifs.

(3) Dans ses conclusions du 17 décembre 1999 relatives au renforcement de la coopération en vue de moderniser et d'améliorer la protection sociale2, le Conseil a approuvé la proposition de la Commission visant à mettre en place un mécanisme de coopération renforcée, défini par le groupe de fonctionnaires de haut niveau, en vue de la mise en œuvre de la présente action. Le Conseil a souligné que ce type de coopération devrait couvrir toutes les formes de protection sociale et, si nécessaire, aider les États membres à améliorer et à renforcer leurs systèmes de protection sociale, conformément à leurs priorités nationales. Il a rappelé également que l'organisation et le financement de la protection sociale relèvent de la compétence des États membres et a approuvé les quatre objectifs généraux identifiés par la Commission dans le cadre de l'enjeu global que constitue la modernisation des systèmes de protection sociale, à savoir rendre le travail financièrement attrayant et garantir un revenu, assurer la sécurité des pensions et la pérennité des régimes de retraite, promouvoir l'intégration sociale et garantir un niveau élevé et durable de protection de la santé pour tous; il a aussi souligné qu'il importe d'intégrer l'égalité entre femmes et hommes dans toutes les actions qui tendent à la réalisation de ces quatre objectifs. Enfin, le Conseil a reconnu que les aspects financiers sont communs à l'ensemble de ces objectifs.

__________________

__________________

2 JO C 8 du 12.1.2000, p. 7.

2 JO C 8 du 12.1.2000, p. 7.

Amendement  2

Projet de décision

Considérant 7

Projet du Conseil

Amendement

(7) Dans ses conclusions de juin 2013, le Conseil européen a affirmé qu'il convenait de renforcer la dimension sociale de l'UEM. Dans un premier temps, il importe d'assurer un meilleur suivi et de mieux tenir compte de la situation qui existe au sein de l'UEM, tant dans le domaine social que sur le marché de l'emploi, notamment par le recours à des indicateurs appropriés en matière sociale et d'emploi dans le cadre du Semestre européen. Il est également important d'assurer une meilleure coordination des politiques sociales et de l'emploi, tout en respectant pleinement les compétences nationales.

(7) Dans ses conclusions de juin 2013, le Conseil européen a affirmé qu'il convenait de renforcer la dimension sociale de l'UEM. Dans un premier temps, il importe d'assurer un meilleur suivi et de mieux tenir compte de la situation qui existe au sein de l'UEM, tant dans le domaine social que sur le marché de l'emploi, notamment par le recours à des indicateurs appropriés en matière sociale et d'emploi dans le cadre du Semestre européen. Il est également important d'assurer une meilleure coordination des politiques sociales, socioéconomiques et de l'emploi, tout en respectant pleinement les compétences nationales.


PROCÉDURE

Titre

Décision du Conseil instituant le comité de la protection sociale et abrogeant la décision 2004/689/CE

Références

05126/2015 – C8-0025/2015 – 2015/0802(CNS)

Date de la consultation du PE

30.1.2015

 

 

 

Commission compétente au fond

Date de l'annonce en séance

EMPL

9.2.2015

 

 

 

Commissions saisies pour avis

Date de l'annonce en séance

BUDG

9.2.2015

ECON

9.2.2015

FEMM

9.2.2015

 

Avis non émis

Date de la décision

BUDG

11.2.2015

ECON

10.3.2015

FEMM

18.3.2015

 

Rapporteurs

Date de la nomination

Marita Ulvskog

22.1.2015

 

 

 

Date de l'adoption

24.3.2015

 

 

 

Résultat du vote final

+:

–:

0:

46

1

0

Membres présents au moment du vote final

Laura Agea, Guillaume Balas, Tiziana Beghin, Brando Benifei, Vilija Blinkevičiūtė, Enrique Calvet Chambon, David Casa, Ole Christensen, Lampros Fountoulis, Elena Gentile, Arne Gericke, Marian Harkin, Danuta Jazłowiecka, Agnes Jongerius, Jan Keller, Agnieszka Kozłowska-Rajewicz, Jean Lambert, Jérôme Lavrilleux, Jeroen Lenaers, Javi López, Thomas Mann, Dominique Martin, Anthea McIntyre, Elisabeth Morin-Chartier, Emilian Pavel, Terry Reintke, Sofia Ribeiro, Claude Rolin, Anne Sander, Sven Schulze, Siôn Simon, Jutta Steinruck, Romana Tomc, Yana Toom, Ulrike Trebesius, Marita Ulvskog, Renate Weber, Tatjana Ždanoka, Inês Cristina Zuber

Suppléants présents au moment du vote final

Georges Bach, Amjad Bashir, Deirdre Clune, Miapetra Kumpula-Natri, António Marinho e Pinto, Joachim Schuster, Csaba Sógor, Ivo Vajgl

Date du dépôt

26.3.2015

Avis juridique