Procédure : 2018/2847(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : B8-0390/2018

Textes déposés :

B8-0390/2018

Débats :

Votes :

PV 13/09/2018 - 10.8

Textes adoptés :

P8_TA(2018)0350

PROPOSITION DE RÉSOLUTION
PDF 246kWORD 51k
Voir aussi la proposition de résolution commune RC-B8-0388/2018
11.9.2018
PE624.099v01-00
 
B8-0390/2018

déposée à la suite d’une déclaration de la Commission

conformément à l’article 123, paragraphe 2, du règlement intérieur


sur les incendies survenus en juillet 2018 à Mati, dans la région de l’Attique (Grèce), et la réponse de l’Union (2018/2847(RSP))


Matthijs van Miltenburg au nom du groupe ALDE

Résolution du Parlement européen sur les incendies survenus en juillet 2018 à Mati, dans la région de l’Attique (Grèce), et la réponse de l’Union (2018/2847(RSP))  
B8‑0390/2018

Le Parlement européen,

–  vu sa résolution du 18 mai 2006 sur les catastrophes naturelles(1),

–  vu son débat du 25 octobre 2017 sur les mécanismes de réponse aux incendies de forêts au nord de l’Espagne et au Portugal (2017/2899(RSP)),

–  vu l’article 123, paragraphe 2, de son règlement intérieur,

A.  considérant que les changements climatiques provoquent et intensifient des événements météorologiques extrêmes et des catastrophes naturelles (inondations, sécheresses extrêmes et incendies) qui se sont succédé à intervalles toujours plus rapprochés à l’échelle de la planète et ont occasionné de graves dommages en termes de pertes en vies humaines, de dégradation de l’environnement et de réduction de l’activité économique;

B.  considérant que les épisodes de sécheresse extrême et d’incendies de forêt se sont accrus en fréquence et en intensité dans toute l’Europe et que, bien qu’exacerbés par le changement climatique, ces épisodes n’en restent pas moins dans une certaine mesure tant imprévisibles qu’inévitables;

C.  considérant que le Grèce n’est pas le seul État membre à avoir demandé l’aide de l’Union pour des incendies de forêt, mais que la Lettonie et la Suède l’ont également fait;

D.  considérant que le règlement (CE) nº 2012/2002(2) sur le Fonds de solidarité est spécifiquement conçu pour apporter une assistance aux États membres ayant subi des catastrophes de grande ampleur;

E.  considérant qu’une assistance a été octroyée à la Grèce sous la forme d’avions, de véhicules, de personnel médical et de pompiers au titre du mécanisme de protection civile de l’Union par d’autres États membres;

F.  considérant que le système satellitaire de l’Union, Copernicus, a apporté aux autorités grecques des cartes très spécialisées;

1.  déplore que malgré les importants efforts déployés au niveau national et européen, 98 personnes aient péri dans l’Attique, en Grèce, à l’été 2018, ce qui en fait le deuxième incendie de forêt le plus mortel d’Europe;

2.  prend note de l’ensemble existant de mécanismes et d’outils dans l’Union destinés à aider à contrer ou à résoudre les catastrophes naturelles telles que les feux de forêt, à l’instar du mécanisme de protection civile de l’Union, du Fonds de solidarité et du programme d’urgence de reconstitution des forêts (Emergency Forest Restoration Programme - EFRP);

3.  se félicite du règlement révisé sur le mécanisme de protection civile, baptisé rescUE, qu’il a adopté le 31 mai 2018;

4.  souligne qu’il est nécessaire d’augmenter les financements destinés à la recherche scientifique de mécanismes d’évaluation des risques, de systèmes de prévention et d’autres moyens de combattre ces phénomènes;

5.  charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil et à la Commission, ainsi qu’aux gouvernements et aux parlements des États membres.

 

(1)

JO C 298 E du 8.12.2006, p. 238.

(2)

JO L 311 du 14.11.2002, p. 3.

Dernière mise à jour: 12 septembre 2018Avis juridique