Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 14 janvier 2015 - Strasbourg Edition révisée

Principaux aspects et choix fondamentaux de la politique étrangère et de sécurité commune et de la politique de sécurité et de défense commune (article 36 du traité UE) (débat)
MPphoto
 

  Michèle Alliot-Marie (PPE). - Madame la Présidente, Madame Mogherini, je voudrais d'abord remercier chacune et chacun de ceux qui ont exprimé leur solidarité et leur compassion à l'égard des victimes de Paris. Il faut bien savoir que les événements qui ont meurtri la France ces derniers jours peuvent toucher n'importe lequel de nos vingt-huit États et à n'importe quel moment, dès lors qu'il s'agit d'États qui défendent des valeurs, les valeurs de la liberté, du respect humain, de la démocratie, du respect de l'égalité entre les hommes et les femmes.

Ces événements soulignent que la politique de sécurité de l'Union européenne est une nécessité morale en même temps qu'une exigence politique.

Nous devons en priorité renforcer et mieux coordonner au niveau européen les actions nationales en matière de renseignement, d'échange de données, de suivi d'internet et nous pouvons agir, ici même, très concrètement. Notre Parlement doit notamment voter, lors de la prochaine session, le texte sur le PNR. Au-delà, nous devons constater qu'aujourd'hui l'Union européenne, pas plus qu'aucun des États membres pris individuellement, n'a les moyens nécessaires pour être en première ligne dans cette gestion de crise. Nous avons besoin d'instruments et de moyens financiers juridiques et stratégiques.

Alors, Madame Mogherini, j'ai trois questions à vous poser. Premièrement, à quel niveau du PNB européen estimez-vous les moyens financiers nécessaires?

Deuxièmement, comment comptez-vous obtenir de chacun des États membres qu'il contribue à l'effort commun et de façon équitable?

Troisièmement, le Parlement européen a maintes fois suggéré l'élaboration d'un livre blanc sur la défense. Comment comptez-vous activer sa rédaction par vos services?

 
Avis juridique