Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 11 février 2015 - Strasbourg Edition révisée

Adhésion du Gabon à la convention de La Haye de 1980 sur les aspects civils de l'enlèvement international d'enfants (A8-0007/2015 - Heidi Hautala)
MPphoto
 
 

  Franck Proust (PPE), par écrit. — Par ce texte, le Parlement européen doit apprécier l'opportunité de la reconnaissance par le droit de l'Union européenne de l'adhésion du Gabon à la convention de La Haye sur les aspects civils de l'enlèvement international d'enfants. Ainsi, l'Union européenne et ses 28 États membres font bloc et appliquent uniformément cette convention lorsqu'intervient un litige de ce type avec le Gabon. Il est important de résoudre tels problèmes car ce sont des drames familiaux qui se vivent lorsque des parents se retrouvent confrontés à des systèmes judiciaires kafkaïens. Je suis donc favorable à tout ce qui peut permettre d'améliorer le dialogue et la résolution de problèmes familiaux entre systèmes judiciaires.

 
Avis juridique