Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 10 septembre 2015 - Strasbourg Edition révisée

Rôle de l'Union européenne dans le processus de paix au Moyen-Orient (RC-B8-0836/2015, B8-0836/2015, B8-0839/2015, B8-0840/2015, B8-0841/2015, B8-0843/2015, B8-0844/2015)
MPphoto
 
 

  Vincent Peillon (S&D), par écrit. ‒ Le Parlement européen a aujourd’hui adopté à une large majorité ses recommandations sur le rôle de l’Union européenne dans le processus de paix au Proche-Orient.

Les négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne sont aujourd’hui au point mort. L’initiative de la France à l’ONU, qui vise à établir une feuille de route pour la résolution du conflit, ne pourra aboutir tant qu’il subsistera un doute sur le veto américain. C’est pourquoi l’Union européenne doit prendre toute sa part dans les efforts de médiation. C’est la priorité de la Haute représentante et c’est le rôle que l’Union, en tant que premier partenaire commercial d’Israël et premier bailleur de fonds de l’Autorité palestinienne, doit remplir.

La priorité est aujourd’hui de ramener les deux parties à la table des négociations.

 
Avis juridique