Indiċi 
 Preċedenti 
 Li jmiss 
 Test sħiħ 
Proċedura : 2011/0901B(COD)
Ċiklu ta' ħajja waqt sessjoni
Ċiklu relatat mad-dokument : A8-0296/2015

Testi mressqa :

A8-0296/2015

Dibattiti :

PV 27/10/2015 - 17
CRE 27/10/2015 - 17

Votazzjonijiet :

PV 28/10/2015 - 7.3
CRE 28/10/2015 - 7.3
Spjegazzjoni tal-votazzjoni
Spjegazzjoni tal-votazzjoni

Testi adottati :

P8_TA(2015)0377

Dibattiti
L-Erbgħa, 28 ta' Ottubru 2015 - Strasburgu Edizzjoni riveduta

7.3. Il-Qorti tal-Ġustizzja tal-Unjoni Ewropea: in-numru ta' mħallfin fil-Qorti Ġenerali (A8-0296/2015 - António Marinho e Pinto) (votazzjoni)
PV
 

- Prima della votazione:

 
  
MPphoto
 

  António Marinho e Pinto, relator. Uma pequena explicação sobre o que está em votação neste momento. Em abril de 2014, o Conselho, a União Europeia, o Tribunal de Justiça e o Parlamento acordaram em aumentar o número de juízes do Tribunal Geral em mais 12 juízes. Em outubro desse mesmo ano, seis meses depois, o Conselho propõe um aumento de mais 28 juízes porque os membros do Conselho não chegavam a acordo para nomear 12 juízes. Os membros são 28 e os juízes a nomear eram 12.

No meu relatório, proponho o regresso à primeira leitura, ou seja, que se aprovem novamente os 12 juízes, porque é esse o número que resolve os alegados problemas existentes no tribunal e não 28 juízes, que resolvem um problema do Conselho e não do Tribunal Geral.

Há, portanto, duas questões em votação: ou a posição do Conselho, que foi maioritária na Comissão JURI, ou a do relator, que subscrevi no meu relatório, que é voltar à proposta inicial, à primeira leitura e aprovar apenas 12 juízes, que foi aquilo que o tribunal pediu inicialmente e que era necessário para resolver os problemas do tribunal.

 
  
MPphoto
 

  Félix Braz, président en exercice du Conseil. Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les députés européens, la Cour de justice de l'Union européenne joue un rôle fondamental dans l'application et l'interprétation de nos règles de droit et ce faisant, dans le processus d'intégration européenne.

La réforme de son statut ira de pair avec un renforcement des valeurs et des principes de droit qui unissent nos États et nos citoyens. Sans réforme, par contre, l'arriéré judiciaire devant le Tribunal et la durée moyenne des procédures, qui sont en augmentation, sapent progressivement, mais sûrement, l'efficacité de notre système juridictionnel. Cette réforme résoudra, pour aujourd'hui et pour demain, les problèmes auxquels le Tribunal fait face, ce à quoi nos citoyens et nos entreprises sont en droit de s'attendre au sein d'une Union fondée sur l'état de droit.

Mesdames et Messieurs, ce texte de compromis contient aussi des éléments importants, des efforts sérieux pour aboutir à un meilleur équilibre entre hommes et femmes dans la composition du Tribunal. À la fin des trois phases de la réforme, le Tribunal de l'Union sera composé de deux juges par État membre. Voilà pourquoi, en vue d'atteindre l'égalité hommes-femmes, qui est un objectif de l'Union européenne en vertu de l'article 3 du traité sur l'Union européenne, les gouvernements des États membres devraient, dans toute la mesure du possible, dans le processus de désignation des candidats et des candidates à la fonction de juge au Tribunal de l'Union, conformément à l'article 254 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, assurer une présence égale d'hommes et de femmes.

 
  
 

- Dopo la votazione:

 
  
MPphoto
 

  António Marinho e Pinto, relator. Senhor Presidente, Caros Colegas, é só para dizer que quero retirar o meu nome deste relatório porque não é o relatório que eu fiz. Quem fez este relatório que o subscreva, que não eu.

 
Avviż legali