Indeks 
 Poprzedni 
 Następny 
 Pełny tekst 
Debaty
Czwartek, 15 września 2016 r. - Strasburg Wersja poprawiona

12.1. Mianowanie członka Komisji Europejskiej – sir Julian King
 

Kirjalliset äänestysselitykset

 
  
MPphoto
 
 

  Marie-Christine Arnautu (ENF), par écrit. ‒ J’ai voté contre la nomination de Julian King qui est un européiste convaincu, ennemi des souverainetés nationales.

 
  
MPphoto
 
 

  Jean Arthuis (ALDE), par écrit. ‒ Si une interprétation littérale du traité permet au Royaume-Uni de conserver à ce jour les droits liés à la qualité de membre de l’Union européenne, et notamment de désigner un commissaire, il reste également tenu par ses obligations. En vertu du traité, Londres est solennellement engagée à une coopération loyale avec ses partenaires. C’est pourquoi l’article 50 TUE devrait être activé dans un délai raisonnable afin de lancer les négociations de sortie, et le Royaume-Uni devrait résister à la tentation de négocier des accords commerciaux bilatéraux avec des pays tiers, comme l’a rappelé Jean-Claude Juncker.

Dans ce contexte, la nomination d’un commissaire britannique en charge de la sécurité, une politique dont le Royaume-Uni n’a jamais été pleinement membre, n'allait pas de soi. On rappellera que le commissaire Jonathan Hill a démissionné au lendemain des résultats du référendum, avec une remarquable dignité, et que le Royaume-Uni a renoncé à assurer la présidence tournante du Conseil.

C’est pourquoi, sans remettre en cause le curriculum vitae de Julian King, ni le principe même de créer un portefeuille à la sécurité, j’ai voté contre cette nomination.

 
  
MPphoto
 
 

  Zigmantas Balčytis (S&D), raštu. ‒ Balsavau už naujo Europos Komisijos nario skyrimą. Jungtinės Karalystės (JK) piliečiams birželį balsavus už pasitraukimą iš ES, šios šalies deleguotas ES finansinių paslaugų komisaras Jonathan Hill nusprendė atsistatydinti. Tuomet JK vyriausybė pasiūlė į Europos Komisiją diplomatą Julian King.

 
  
MPphoto
 
 

  Hugues Bayet (S&D), par écrit. ‒ J’ai voté en faveur de la nomination de Julian King qui remplacera Lord Hill comme commissaire européen.

 
  
MPphoto
 
 

  Xabier Benito Ziluaga (GUE/NGL), por escrito. ‒ Hemos votado en contra porque consideramos que la creación de este nuevo puesto de Comisario, así como el concepto de una Unión de Seguridad en sí nos parece que no es más que un hecho simbólico sin capacidad real de cambio.

 
  
MPphoto
 
 

  Izaskun Bilbao Barandica (ALDE), por escrito. ‒ Quiero indicar que me he abstenido en el voto del candidato a comisario británico Julian King tal y como lo ha hecho mi grupo. Entiendo que regido por los Tratado el Reino Unido tiene que tener un comisario hasta que salga definitivamente de la Unión pero lo que no entendemos es la cartera que le ha asignado el Presidente Juncker teniendo en cuenta que el Reino Unido en esa materia, así como en otras muchas, goza del derecho a opt-out.

 
  
MPphoto
 
 

  Biljana Borzan (S&D), napisan. ‒ Koliko god se činilo da su te dvije stvari neodvojive, imenovanje Juliana Kinga za povjerenika treba odvojiti od Brexita. Ujedinjeno kraljevstvo ima pravo na povjerenika bez obzira na ishod referenduma, dok god se formalno ne odvoji od EU-a. King je saslušanje korektno odradio i zato sam glasala za.

 
  
MPphoto
 
 

  Nicola Caputo (S&D), per iscritto. ‒ Oggi ho espresso voto favorevole in merito alla nomina di Sir Julian King a Commissario per la Sicurezza dell'Unione perché ritengo che il Commissario candidato possieda tutti i requisiti necessari per poter adempiere in modo ottimale alle funzioni preposte.

Sir Julian King è stato nominato dal governo britannico dopo che lo scorso giugno Jonathan Hill aveva rassegnato le dimissioni a seguito del voto sulla Brexit.

In qualità di Commissario per la Sicurezza dell'Unione, Julian King porterà avanti l'attuazione dell'agenda europea per la sicurezza e contribuirà alla creazione di un'Unione per la sicurezza efficiente e concreta. Egli opererà sotto la guida del primo Vice-presidente della Commissione, Frans Timmermans, coadiuvando l'operato del Commissario Dimitris Avramopoulos in materia di migrazione, affari interni e cittadinanza.

Per la prima volta il Parlamento si trova a decidere sulla congruità di un Commissario che dovrà lavorare a Bruxelles durante il processo di uscita del suo paese dall'UE.

Sir Julian King, attualmente ambasciatore in Francia, è un esperto di relazioni internazionali ed europee. Dal 2009 al 2011, Sir King ha ricoperto il ruolo di ambasciatore in Irlanda.

 
  
MPphoto
 
 

  Λευτέρης Χριστοφόρου (PPE), γραπτώς. ‒ Μετά από αξιολόγηση της πρότασης διορισμού του Sir Julian King, υπερψηφίζουμε τον διορισμό του ως μέλους της Ευρωπαϊκής Επιτροπής.

 
  
MPphoto
 
 

  Lara Comi (PPE), per iscritto. ‒ Ho votato a favore della nomina di Sir Julian King come Commissario del Regno Unito per la Commissione. Congratulandomi per la nomina, gli auguro un buon lavoro.

 
  
MPphoto
 
 

  Gérard Deprez (ALDE), par écrit. ‒ Je me suis abstenu lors du vote sur la nomination de Sir Julian King en tant que commissaire pour l’union de la sécurité. Mon groupe et moi n’avions aucune hésitation sur les compétences du commissaire candidat et sur le fait qu’il possède les qualités requises pour remplir le poste. Cependant, les audiences au Parlement ne sont pas seulement destinées à évaluer les qualités personnelles du candidat, mais aussi le contexte politique et donc l’aptitude du candidat à un portefeuille particulier. À cet égard, nous avons considéré que l’attribution du portefeuille de la sécurité de l’Union à Julian King soulève des questions étant donné que le Royaume-Uni va bientôt entamer les procédures pour quitter l'UE et qu’il a toujours demandé et obtenu des opt-outs dans le cadre des mesures en matière de justice et affaires intérieures.

Je me réjouis néanmoins de la création par Jean-Claude Juncker de ce nouveau portefeuille au sein de la Commission. En tant que commissaire pour l’union de la sécurité, Julian King aura pour mission de soutenir la mise en place de l’Agenda européen de sécurité et de contribuer à une union pour la sécurité opérationnelle et efficace, ce pourquoi je plaide depuis longtemps.

 
  
MPphoto
 
 

  Marielle de Sarnez (ALDE), par écrit. – Le Parlement européen a accordé son soutien à la nomination du Britannique Julian King à la fonction de commissaire chargé de la sécurité. Dans le contexte actuel, désigner un commissaire britannique est un mauvais signal.

Si une interprétation littérale du traité permet au Royaume-Uni de conserver à ce jour les droits liés à la qualité de membre de l'Union européenne, et notamment de désigner un commissaire, il reste également tenu par ses obligations. En vertu du traité, Londres est solennellement engagée à une coopération loyale avec ses partenaires. C'est pourquoi l’article 50 TUE devrait être activé dans un délai raisonnable afin de lancer les négociations de sortie, et le Royaume-Uni devrait résister à la tentation de négocier des accords commerciaux bilatéraux avec des pays tiers, comme l'a rappelé Jean-Claude Juncker.

Dans ce contexte, la nomination d’un commissaire britannique en charge de la sécurité, une politique dont le Royaume-Uni n’a jamais été pleinement membre, n'allait pas de soi. On rappellera que le commissaire Jonathan Hill a démissionné au lendemain des résultats du référendum, avec une remarquable dignité, et que le Royaume-Uni a renoncé à assurer la présidence tournante du Conseil.

C'est pourquoi je me suis abstenue lors de ce vote.

 
  
MPphoto
 
 

  Jens Gieseke (PPE), schriftlich. ‒ Sir Julian King ist neuer EU-Kommissar des Vereinigten Königreichs. Vor seiner Wahl musste er sich in dieser Woche beim sogenannten „Grillen“ den Fragen der Abgeordneten stellen. Seine Aufgabe wird es sein, eine EU-Sicherheitsunion zu schaffen. Sein Vorgänger Jonathan Hill trat nach dem Brexit-Votum von seinem Amt zurück. Der neue EU-Kommissar soll nun das Portfolio der Sicherheitsunion zugewiesen bekommen. Kommissionspräsident Jean-Claude Juncker hat das separate Sicherheitsportfolio extra geschaffen und kommt damit einer Forderung der EVP-Fraktion nach.

Sir King war zuvor Botschafter des Vereinigten Königreichs in Paris und gilt als Europabefürworter. Ich bin davon überzeugt, dass Sir King sich für eine gemeinsame Lösung der EU zu den gegenwärtigen Sicherheitsherausforderungen einsetzen wird. Seine Aufgabe wird es sein, eine EU-Sicherheitsunion zu gründen. Gerade im Hinblick auf die Terrorismusbekämpfung ist dies sehr wichtig.

 
  
MPphoto
 
 

  Tania González Peñas (GUE/NGL), por escrito. ‒ Hemos votado en contra porque consideramos que la creación de este nuevo puesto de Comisario, así como el concepto de una Unión de Seguridad en sí nos parece que no es más que un hecho simbólico sin capacidad real de cambio.

 
  
MPphoto
 
 

  Theresa Griffin (S&D), in writing.Labour MEPs voted to support the appointment of Sir Julian King because we are pleased that he has committed to making sure existing EU legislation in the field of security is implemented by national governments, and that he has confirmed he would work closely with the European Parliament to ensure this was achieved. He has also reassured us that further work would be carried out to combat radicalisation, and that fundamental rights would be central to an effective security strategy. It is also important that the Commissioner-designate has committed to carrying out a comprehensive review of all existing EU security measures, which will enable us to assess what measures work well and where legislation is not effectively implemented by Member States.

 
  
MPphoto
 
 

  Gilles Lebreton (ENF), par écrit. ‒ J’ai voté contre la nomination de Julian King à la Commission, car il s’agit d’un européiste convaincu qui n’est absolument pas représentatif de la majorité du peuple britannique.

Vouloir siéger à la Commission pour renforcer l’UE quand son peuple a voté le Brexit, il faut oser le faire!

 
  
MPphoto
 
 

  Constance Le Grip (PPE), par écrit. ‒ J’ai voté contre cette investiture à l’inverse d’une immense majorité de mes collègues du Parlement européen, parce qu’il est incompréhensible aujourd’hui, après le vote britannique du 23 juin, de continuer comme si de rien n’était! Nous avions salué la décision de son prédécesseur, Jonathan HILL, de démissionner de son poste de commissaire, au vu des résultats du vote. Or, sans avoir rien à redire sur l’homme, diplomate expérimenté et reconnu, je ne peux que désapprouver que nous nous empressions aujourd’hui de valider la nomination d’un nouveau commissaire doté, qui plus est, d’un large portefeuille sur la sécurité – ô combien stratégique, et ce sans conditions ni garantie sur les intentions du gouvernement britannique, notamment s’agissant du déclenchement de l’article 50, censé marquer le début des négociations officielles de sortie. «Brexit means Brexit», comme l'a abondamment répété cet été Theresa MAY, et je ne peux que déplorer le manque de cohérence et de logique du signal politique envoyé le 15 septembre par le Parlement.

 
  
MPphoto
 
 

  Philippe Loiseau (ENF), par écrit. ‒ Sir Julian King est un européiste convaincu et béat. Sa vision de l’Union européenne est à l'opposé de la nôtre, à savoir une Europe des Nations et des libertés, respectueuse de la souveraineté des États membres.

Je ne pouvais que m’opposer à sa nomination, j’ai donc voté contre.

 
  
MPphoto
 
 

  Paloma López Bermejo (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado contra este nombramiento porque considero que la Unión de la Seguridad, de cuya dirección está encargado el nuevo comisario, contiene muchos claroscuros y podría derivar en una pérdida de libertades fundamentales, en mayor vulnerabilidad para los migrantes, en sanciones arbitrarias por motivos políticos y en un renovado apoyo a gobiernos autoritarios de la vencidad europea en nombre de la lucha contra el terrorismo.

 
  
MPphoto
 
 

  Νότης Μαριάς (ECR), γραπτώς. ‒ Το περιεχόμενο της συγκεκριμένης ψήφου μου δεν γνωστοποιείται καθότι επρόκειτο για μυστική ψηφοφορία σύμφωνα με το άρθρο 182 παρ. 1.

 
  
MPphoto
 
 

  Dominique Martin (ENF), par écrit. ‒ J’ai voté contre cette nomination. Julian King est un européiste convaincu, à l’opposé de notre vision d’une Europe des Nations. J’ai également fait un rappel au règlement que je vous invite à retrouver sur mes réseaux sociaux.

 
  
MPphoto
 
 

  Jean-Luc Mélenchon (GUE/NGL), par écrit. ‒ Dès l’annonce des résultats du Brexit, le commissaire européen britannique, Jonathan Hill, avait démissionné. Cependant, tant que l’article 50 n’a pas été activé, le Royaume-Uni reste un membre à part entière de l’UE et doit être représenté au sein de la Commission par un commissaire. Le candidat proposé par le Royaume-Uni, Julian King, a été chef de cabinet de Catherine Ashton du temps où elle était elle-même commissaire, ce qui n’augure rien de bon. De plus, le poste de commissaire à la sécurité, chargé de la lutte contre le terrorisme et le crime, me paraît par trop sensible alors que les bruits de botte de l'armée européenne que demande la Commission se rapprochent. Je vote contre.

 
  
MPphoto
 
 

  Joëlle Mélin (ENF), par écrit. ‒ Julian King étant un européiste convaincu, à l’opposé de notre vision d’une Europe des nations, j’ai voté contre sa nomination.

 
  
MPphoto
 
 

  Nuno Melo (PPE), por escrito. ‒ Votei favoravelmente a nomeação do novo Comissário indicado pelo Reino Unido, por considerar que apresenta as condições necessárias para desempenhar o cargo com sucesso, neste momento difícil para todos que é o pós-Brexit.

 
  
MPphoto
 
 

  Sophie Montel (ENF), par écrit. ‒ Julian King ne me semble pas apte à devenir commissaire européen; ce n'est qu'un eurotechnocrate parmi d'autres. Je me prononce contre sa nomination.

 
  
MPphoto
 
 

  Claude Moraes (S&D), in writing.Labour MEPs voted to support the appointment of Sir Julian King because we are pleased that he has committed to making sure existing EU legislation in the field of security is implemented by national governments, and that he has confirmed he would work closely with the European Parliament to ensure this was achieved. He has also reassured us that further work would be carried out to combat radicalisation, and that fundamental rights would be central to an effective security strategy. It is also important that the Commissioner-designate has committed to carrying out a comprehensive review of all existing EU security measures, which will enable us to assess what measures work well and where legislation is not effectively implemented by Member States.

 
  
MPphoto
 
 

  Victor Negrescu (S&D), in writing.I voted for the appointment of a new a Member of the European Commission.

 
  
MPphoto
 
 

  Aldo Patriciello (PPE), per iscritto. ‒ Non posso che apprezzare il profilo di Sir King e dichiarare che voterei favorevolmente alla sua nomina.

 
  
MPphoto
 
 

  Florian Philippot (ENF), par écrit. ‒ M. King est un européiste convaincu. Il est donc de toute évidence en décalage complet avec la majorité de ses compatriotes et je pense que sa nomination comme commissaire n'est pas une bonne idée. Je vote donc contre.

 
  
MPphoto
 
 

  Franck Proust (PPE), par écrit. ‒ J’ai voté contre cette nomination, par souci de cohérence. Les citoyens européens ont pu constater que désormais 27 États membres se retrouvent lors des sommets européens, comme cela a été le cas à Bratislava en septembre. Dès lors, comment leur expliquer qu’un État dont la majorité des électeurs a décidé de quitter l’Union puisse nommer un nouveau commissaire européen ? Les règles traditionnelles doivent s’adapter à la réalité politique, et non l’inverse. Je ne remets pas en cause la compétence de Sir Julian King, mais je souhaite que le flou total autour du Brexit cesse. En juin dernier, la démission de Jonathan Hill, qui ne trouvait plus de légitimité dans l’exercice de ses fonctions, de son poste de commissaire européen, avait amorcé le début du processus politique et institutionnel. Il est urgent que les négociations, menées notamment par l’ancien commissaire européen Michel Barnier, débutent et que le fameux «article 50» soit activé, pour que la relation politique et économique entre l’Union et le Royaume-Uni soit clarifiée.

 
  
MPphoto
 
 

  Fernando Ruas (PPE), por escrito. ‒ No seguimento da demissão de Jonathan Hill na sequência do resultado do referendo no Reino Unido sobre o BREXIT, o Primeiro-Ministro britânico propôs o nome de Julian King para o substituir na parte remanescente do seu mandato.

Após a audição do comissário indigitado na comissão parlamentar das Liberdades Cívicas, Justiça e Assuntos Internos no passado dia 12 de setembro ter obtido uma avaliação positiva do seu desempenho por parte dos colegas presentes, votámos hoje por escrutínio secreto a sua nomeação, que contou com o meu voto favorável - apesar de lamentar o facto que deu origem a esta substituição.

 
  
MPphoto
 
 

  Lola Sánchez Caldentey (GUE/NGL), por escrito. ‒ Hemos votado en contra porque consideramos que la creación de este nuevo puesto de Comisario, así como el concepto de una Unión de Seguridad en sí nos parece que no es más que un hecho simbólico sin capacidad real de cambio.

 
  
MPphoto
 
 

  Ivan Štefanec (PPE), písomne ‒ Nominácia Juliana Kinga je zárukou, že Británia sa chce podieľať na európskej bezpečnosti tak ako doteraz. Po brexite musíme naše nové vzťahy stavať na témach, ktoré nás spájajú. Boj proti terorizmu je jednou z nich.

 
  
MPphoto
 
 

  Jaromír Štětina (PPE), písemně. ‒ Spolupráce napříč Unií, kterou by měl nový komisař podporovat, pomůže čelit výzvám, kterým jsme v nové geopolitické situaci vystaveni. Bezvýhradně souhlasím s vytvořením portfolia pro bezpečnostní unii. Bezpečnost je pro všechny členské státy EU životně důležitá. Julian King, který byl do této funkce navržen, by měl dohlížet na posílení boje proti terorismu, organizovanému zločinu a kybernetickému zločinu. Na slyšení před Výborem Evropského parlamentu pro občanské svobody, spravedlnost a vnitřní věci podal profesionální výkon, který odpovídal důležitosti této agendy. Proto jsem při hlasování podpořil nominaci Juliana Kinga do této funkce.

 
  
MPphoto
 
 

  Pavel Telička (ALDE), in writing.Despite the result of the referendum, the UK is still in the EU and is thus entitled to have a commissioner. I am convinced that Sir Julian King is highly competent and has the qualities needed to fulfil the position of commissioner. I am also convinced of his European commitment and I wish him the best in his new duties.

 
  
MPphoto
 
 

  Estefanía Torres Martínez (GUE/NGL), por escrito. ‒ Hemos votado en contra porque consideramos que la creación de este nuevo puesto de Comisario, así como el concepto de una Unión de Seguridad en sí nos parece que no es más que un hecho simbólico sin capacidad real de cambio.

 
  
MPphoto
 
 

  Miguel Urbán Crespo (GUE/NGL), por escrito. – Hemos votado en contra porque consideramos que la creación de este nuevo puesto de Comisario, así como el concepto de una Unión de Seguridad en sí nos parece que no es más que un hecho simbólico sin capacidad real de cambio.

 
  
MPphoto
 
 

  Jana Žitňanská (ECR), písomne ‒ Nomináciu sira Juliana Kinga do funkcie komisára pre bezpečnostnú úniu som podporila. Byť britským komisárom v súčasnej situácii určite nebude jednoduché, obzvlášť s agendou bezpečnostnej únie. Sir Julian King však podľa môjho názoru môže obstáť, a to nielen vďaka osobným skúsenostiam v boji proti terorizmu z terénu zo Severného Írska či Francúzska, ale aj na poli odbornej pripravenosti, ktorú preukázal aj počas tzv. grilovania poslancami Európskeho parlamentu.

 
Informacja prawna