Indeks 
 Poprzedni 
 Następny 
 Pełny tekst 
Debaty
Czwartek, 15 września 2016 r. - Strasburg Wersja poprawiona

16. Stanowiska Rady w pierwszym czytaniu
zapis wideo wystąpień
PV
 

President. I have received from the Council its positions at first reading on:

 
  
 

"Me référant à l'article 164 du règlement, je souhaite prendre la parole pour un fait personnel."

 
  
MPphoto
 

  Dominique Bilde (ENF). – Madame la Présidente, ce matin, lors des débats sur le rapport Weber concernant l'application de la directive sur l'égalité en matière d'emploi, je n'ai pu terminer mon intervention car j'ai été coupée par des propos mensongers de M. Lavrilleux.

Alors que je saluais la volonté de l'Union d'en finir avec les discriminations et de favoriser le pluralisme, j'ai jugé bon de préciser que les élus du groupe ENF, dont je fais partie, sont eux-mêmes régulièrement victimes de manœuvres de leurs collègues EuroLat du Parlement européen, en commission de la culture et de l'éducation. Nos amendements sont constamment censurés, y compris quand ils correspondent aux orientations de politique générale voulues par les groupes majoritaires.

Jérôme Lavrilleux s'est permis de me couper, jugeant que les élus du groupe ENF n'étaient pas victimes de discrimination. Cela m'a profondément touchée et de ce fait, je n'ai pu terminer, comme le dit le règlement, mon intervention puisque j'avais dépassé le temps légal, alors que rien n'a été dit à l'encontre de M. Lavrilleux qui a pu m'interrompre sans rappel à l'ordre. Tête haute et mains propres, je n'ai pas de leçons à recevoir d'un homme dont la probité peut être remise en question, notamment en France, puisqu'à cette heure-ci nous attendons tous la fin de l'affaire Bygmalion qui le met en cause.

Je voulais m'en expliquer, je vous remercie de m'avoir laissé cette possibilité, Madame la Présidente.

 
Informacja prawna