Index 
 Înapoi 
 Înainte 
 Text integral 
Dezbateri
Miercuri, 23 noiembrie 2016 - Strasbourg Ediţie revizuită

11.1. Calendarul perioadelor de sesiune ale Parlamentului - 2018
Înregistrare video a intervenţiilor
  

Ustne wyjaśnienia dotyczące głosowania

 
  
MPphoto
 

  Peter Jahr (PPE). – Herr Präsident! Ich wollte nur zwei Botschaften loswerden.

Erstens freue ich mich natürlich, dass wir jetzt schon die Sitzungen für das Kalenderjahr 2018 beschlossen haben. Aber zum Zweiten verliere ich die Hoffnung nicht, dass es uns diesmal im Jahr 2018 gelingen wird, möglichst viele Wahlkreiswochen zu organisieren, denn das Europäische Parlament muss vor Ort präsent sein. Die Abgeordneten brauchen auch Zeit, im Wahlkreis arbeiten zu können.

Das ist vielleicht noch einmal der Appell an uns selber, an unsere eigene Verwaltung, dass wir die Arbeit so effizient organisieren, dass wir auch in den Wahlkreisen präsent sein dürfen.

 
  
MPphoto
 

  Daniel Hannan (ECR). – Mr President, I wonder, as a thought experiment, what would happen if this Parliament were suddenly to disappear. Which of our constituents would notice? Which of us would be missed? That may sound like a rather ungenerous way of putting it, so let me phrase it the other way around: consider the immense talent gathered in this Chamber, the great skills and experience brought by people from 28 countries. Wouldn’t it be a wonderful thing if those skills could be released into the private sector to contribute to the economy by making and selling things instead of by regulating them? One great upside of the coming Brexit is that at least British Eurocrats and British MEPs, about whom I have occasionally been rude, will now be redeployed from the unproductive to the productive bit of the economy.

 
  
MPphoto
 

  Jonathan Arnott (EFDD). – Mr President, Parliament’s calendar for 2018 was an issue which was approved without a vote. I would like to confirm, for the record, that if this had been voted on I would have abstained, because I am very hopeful that by 2018 this won’t affect me – I am hopeful that the UK will have left the European Union.

 
  
  

Pisemne wyjaśnienia dotyczące głosowania

 
  
MPphoto
 
 

  Isabella Adinolfi (EFDD), per iscritto. ‒ Considero che il calendario proposto per le tornate parlamentari nell’anno 2018 sia adeguato, per questo motivo ho votato a favore.

 
  
MPphoto
 
 

  Marina Albiol Guzmán (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de la adopción del calendario del Parlamento Europeo para el año 2018 en un procedimiento formal de respaldo a la propuesta elaborada por los servicios parlamentarios y acordada por los diferentes grupos políticos en la Eurocámara.

 
  
MPphoto
 
 

  Marie-Christine Arnautu (ENF), par écrit. ‒ Le projet de calendrier présenté cette semaine pour l’année 2018 maintient les traditionnelles sessions à Strasbourg (douze sont au programme) et limite en revanche les mini-sessions à Bruxelles (seules trois sont prévues). Nous tenons beaucoup au siège de Strasbourg, qui est officiellement le seul siège du Parlement européen et la seule institution de l’Union européenne basée en France. Nous pouvons donc nous satisfaire que ce projet ne bouleverse pas l’organisation du Parlement pour renforcer encore le site de Bruxelles, comme un certain nombre de députés ne manquent pas de le réclamer régulièrement, lançant même des pétitions pour l’abandon complet de Strasbourg. Dans ces conditions, en tant que Français, soutenir ce projet de calendrier peut être considéré comme une manière de défendre les intérêts de la ville de Strasbourg et de la France et j’ai donc soutenu cette proposition.

 
  
MPphoto
 
 

  Zigmantas Balčytis (S&D), raštu. ‒ Balsavau už 2018 m. Parlamento plenarinių sesijų kalendorių.

 
  
MPphoto
 
 

  Nicolas Bay (ENF), par écrit. ‒ Le projet de calendrier présenté cette semaine pour l’année 2018 maintient les traditionnelles sessions à Strasbourg (douze sont au programme) et limite en revanche les mini-sessions à Bruxelles (seules trois sont prévues). En tant que Français, nous avons toujours défendu le siège de Strasbourg, qui est officiellement le seul siège du Parlement européen et la seule institution de l’Union européenne basée en France.

Nous pouvons donc nous satisfaire que ce projet ne bouleverse pas l’organisation du Parlement pour renforcer encore le site de Bruxelles, comme un certain nombre de députés ne manquent pas de le réclamer régulièrement, lançant même des pétitions pour l’abandon complet de Strasbourg. Dans ces conditions, en tant que Français, soutenir ce projet de calendrier peut être considéré comme une manière de défendre les intérêts de la ville de Strasbourg et de la France : c’est donc ce que j’ai fait.

 
  
MPphoto
 
 

  Hugues Bayet (S&D), par écrit. ‒ J'ai approuvé ce point

 
  
MPphoto
 
 

  Brando Benifei (S&D), per iscritto. ‒ Non avendo alcuna obiezione sul progetto presentato, oggi ho espresso il mio voto positivo alla proposta di calendario per le tornate parlamentari del 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Xabier Benito Ziluaga (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de una propuesta de calendario que considero adecuada.

 
  
MPphoto
 
 

  Dominique Bilde (ENF), par écrit. ‒ Régulièrement, la présentation des périodes de session du Parlement essaye de renforcer le pouvoir de Bruxelles au détriment du siège de Strasbourg. En tant que Française et élue de la région Grand Est, et même si je combats durement cette UE technocratique, je considère qu’il ne faut pas amoindrir le pouvoir de Strasbourg par rapport à Bruxelles. Le calendrier habituel avec les grandes sessions à Strasbourg et à Bruxelles pour les mini-sessions respecte encore les équilibres. Je serais donc contre tout rapatriement des activités du Parlement à Bruxelles ce qui serait dommageable pour le commerce et l’hôtellerie locale.

 
  
MPphoto
 
 

  Mara Bizzotto (ENF), per iscritto. ‒ Ho preso atto della risoluzione sul calendario delle tornate del Parlamento europeo per l’anno 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  José Blanco López (S&D), por escrito. ‒ He votado a favor de la propuesta de calendario para los periodos parciales de sesiones del Parlamento Europeo en 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Vilija Blinkevičiūtė (S&D), raštu. ‒ Balsavau dėl šio dokumento, nes juo buvo patvirtintas 2018 m. Europos Parlamento darbo kalendorius.

 
  
MPphoto
 
 

  Biljana Borzan (S&D), napisan. ‒ Podržavam Izvješće o rasporedu sjednica Parlamenta za 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Renata Briano (S&D), per iscritto. ‒ E’ una cosa positiva avere a disposizione il calendario delle tornate parlamentari con largo anticipo, così da permettere a ciascuno di noi di organizzarsi al meglio per assicurare la massima presenza e partecipazione sia ai lavori in aula che sui nostri territori di provenienza.

 
  
MPphoto
 
 

  Steeve Briois (ENF), par écrit. ‒ Le projet de calendrier 2018 vise à maintenir les traditionnelles sessions à Strasbourg et à limiter les mini-sessions à Bruxelles. En tant que député français au Parlement européen, je me réjouis évidemment de voir que ce projet ne remet pas en cause l’existence du Parlement à Strasbourg au profit du site bruxellois, comme certains députés ne manquent pas de le réclamer. En soutenant ce calendrier, nous défendons les intérêts de la ville de Strasbourg et d’une certaine manière ceux de la France. C’est la raison pour laquelle j’ai voté pour ce texte.

 
  
MPphoto
 
 

  David Casa (PPE), in writing. – I agree with the calendar as proposed and voted in favour.

 
  
MPphoto
 
 

  Λευτέρης Χριστοφόρου (PPE), γραπτώς. ‒ Υπερψηφίζουμε το χρονοδιάγραμμα των περιόδων συνόδου του Κοινοβουλίου για το 2018, καθώς συμφωνούμε με τις προτεινόμενες ημερομηνίες.

 
  
MPphoto
 
 

  Alberto Cirio (PPE), per iscritto. ‒ Accolgo con favore la programmazione stabilita per i lavori parlamentari nel 2018 e sono onorato di potervi partecipare.

 
  
MPphoto
 
 

  Deirdre Clune (PPE), in writing. ‒ I supported Parliament’s calendar of part—sessions – 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Lara Comi (PPE), per iscritto. ‒ Concordo con la calendarizzazione delle tornate parlamentari del 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Javier Couso Permuy (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de la adopción del calendario del Parlamento Europeo para el año 2018 en un procedimiento formal de respaldo a la propuesta elaborada por los servicios parlamentarios y acordada por los diferentes grupos políticos en la Eurocámara.

 
  
MPphoto
 
 

  Edward Czesak (ECR), na piśmie. ‒ Zagłosowałem przeciw przyjęciu kalendarza sesji miesięcznych Parlamentu na rok 2018 w związku z odmiennym stanowiskiem w kwestii odnoszącej się do zmiany czasu trwania posiedzeń. W zaprezentowanym kalendarzu proponuje się wydłużenie czasu posiedzeń plenarnych w Strasburgu. Obserwując dotychczasowy system pracy Parlamentu oraz przyjętą organizację czasu pracy, nie dostrzegam konieczności zamian w tym kierunku. Uważam, że zmiany te nie przyniosą wzrostu efektywności, a jedynie mogą opóźnić proces podejmowania decyzji.

 
  
MPphoto
 
 

  Michel Dantin (PPE), par écrit. ‒ Ce vote visait à adopter le calendrier des périodes de sessions parlementaires du Parlement en 2018. Je me réjouis de voir que le nombre de mini-sessions à Bruxelles recule fortement par rapport aux années précédentes ; il convient de rappeler que le seul siège du Parlement européen est à Strasbourg. J'ai voté en faveur de ce calendrier.

 
  
MPphoto
 
 

  Mireille D'Ornano (ENF), par écrit. ‒ J’ai voté pour ce rapport.

Le projet de calendrier présenté cette semaine pour l’année 2018 maintient les traditionnelles sessions à Strasbourg (douze sont au programme) et limite en revanche les mini-sessions à Bruxelles (seules trois sont prévues).

Les élus Front National ont toujours soutenu le maintien du siège du Parlement européen à Strasbourg, à l’encontre des demandes d’autres parlementaires. Pour ce seul principe, nous soutenons ce calendrier.

 
  
MPphoto
 
 

  Edouard Ferrand (ENF), par écrit. ‒ Vote pour: nous pouvons donc nous satisfaire que ce projet ne bouleverse pas l’organisation du Parlement pour renforcer encore le site de Bruxelles.

 
  
MPphoto
 
 

  Luke Ming Flanagan (GUE/NGL), in writing. ‒ I voted in favour.

 
  
MPphoto
 
 

  Doru-Claudian Frunzulică (S&D), in writing. ‒ I approve the Parliament calendar of part—sessions for 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Arne Gericke (ECR), schriftlich. ‒ Ich habe für den Tagungskalender des Parlaments für 2018 gestimmt, muss aber betonen: Ich hätte mir eine Ausdehnung der Sitzungswochen in Straßburg auf Montag bis Freitag gewünscht, so wie es früher der Fall und deutlich effizienter war. Gleichzeitig plädiere ich für eine völlige Abschaffung der vollkommen überflüssigen „Mini-Plenarsitzungen“ in Brüssel. Straßburg ist der Sitz des Europäischen Parlamentes – unser Ziel sollte es sein, an diesen einzig wahren „single seat“ zurückzukehren und die maroden Gebäude in Brüssel zu veräußern, statt sie mit Milliardenaufwand zu sanieren.

 
  
MPphoto
 
 

  Tania González Peñas (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de una propuesta de calendario que considero adecuada.

 
  
MPphoto
 
 

  Brice Hortefeux (PPE), par écrit. ‒ Je suis satisfait du calendrier des activités du Parlement européen pour l’année 2018.

Je pense en effet que cette fois-ci, le calendrier respecte l’esprit des traités dans la mesure où douze sessions plénières sont organisées à Strasbourg et que la session du mois de juillet n’a pas lieu au cours de la semaine de la Fête nationale française comme cela avait pu être le cas par le passé.

Je m’inquiète en revanche des dérives constatées cette année tendant à alourdir l’ordre du jour des sessions extraordinaires à Bruxelles et à vider celles de Strasbourg ce qui, à long terme, conduirait à délégitimer l’existence du siège du Parlement dans la capitale alsacienne. C’est une stratégie perfide contre laquelle nous, Français et tous ceux qui respectent les Traités et le légalisme, devrions nous élever avec la plus grande véhémence.

 
  
MPphoto
 
 

  Ivan Jakovčić (ALDE), napisan. ‒ Glasovao sam za raspored sjednica Parlamenta za 2018. jer smatram da je prijedlog uravnotežen i dosljedan trenutačnim predviđanjima, te kako bi se čim prije ustanovio plan rada za 2018. godinu.

 
  
MPphoto
 
 

  Marc Joulaud (PPE), par écrit. ‒ Le calendrier parlementaire pour 2018 a été voté par une large majorité de parlementaires. Je me réjouis de la réduction du nombre de « mini sessions plénières » à Bruxelles qui passeront de 10 en 2015 à 3 en 2018. Je maintiens que le Parlement Européen de Strasbourg, qui est son siège officiel, doit être utilisé de façon efficace en y concentrant l’ensemble des sessions plénières et en rationalisant les dépenses liées aux navettes entre Bruxelles et Strasbourg.

Ce rapport a été adopté à une large majorité, ce dont je me réjouis.

 
  
MPphoto
 
 

  Philippe Juvin (PPE), par écrit. ‒ J’ai voté en faveur de ce calendrier qui réduit les mini-sessions à Bruxelles et renforce ainsi le siège de Strasbourg.

 
  
MPphoto
 
 

  Barbara Kappel (ENF), schriftlich. ‒ Ich stimme für den Vorschlag zur Ansetzung der Plenartermine im Jahr 2018. Er kommt früh genug, um die Planung für 2017 dementsprechend zu gestalten.

 
  
MPphoto
 
 

  Afzal Khan (S&D), in writing. ‒ I voted in favour of the Parliament’s calendar of part—sessions for 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Constance Le Grip (PPE), par écrit. ‒ J’ai voté en faveur du projet de calendrier prévisionnel de nos travaux pour l’année 2018. Je me réjouis en effet de la forte diminution des « mini-plénières » programmées à Bruxelles, qui ne seront qu’au nombre de 3 en 2018 (contre 10 en 2015, 5 en 2016 et 5 également en 2017). Il est important que l’essentiel de nos votes se déroule en session plénière à Strasbourg, siège officiel et unique du Parlement européen.

 
  
MPphoto
 
 

  Philippe Loiseau (ENF), par écrit. ‒ Le projet de calendrier présenté cette semaine pour l’année 2018 maintient les traditionnelles sessions à Strasbourg (douze sont au programme) et limite en revanche les mini-sessions à Bruxelles (seules trois sont prévues). Nous tenons beaucoup au siège de Strasbourg, qui est officiellement le seul siège du Parlement européen, et la seule institution de l’Union européenne basée en France. Nous pouvons donc nous satisfaire que ce projet ne bouleverse pas l’organisation du Parlement pour renforcer encore le site de Bruxelles, comme un certain nombre de députés ne manquent pas de le réclamer régulièrement, lançant même des pétitions pour l’abandon complet de Strasbourg. Dans ces conditions, en tant que Français, soutenir ce projet de calendrier peut être considéré comme une manière de défendre les intérêts de la ville de Strasbourg et de la France et, j’ai donc pu soutenir cette proposition.

 
  
MPphoto
 
 

  Paloma López Bermejo (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de la adopción del calendario del Parlamento Europeo para el año 2018 en un procedimiento formal de respaldo a la propuesta elaborada por los servicios parlamentarios y acordada por los diferentes grupos políticos en la Eurocámara.

 
  
MPphoto
 
 

  Νότης Μαριάς (ECR), γραπτώς. ‒ Καταψηφίζω το Χρονοδιάγραμμα των περιόδων συνόδου του Κοινοβουλίου-2018, διότι το εν λόγω χρονοδιάγραμμα, παρότι προωθεί με επάρκεια και πληρότητα τις νομοθετικές και λοιπές κοινοβουλευτικές δραστηριότητες του Ευρωπαϊκού Κοινοβουλίου, εντούτοις λειτουργεί αποκλειστικά με βάση τις θρησκευτικές αργίες της Καθολικής Εκκλησίας και δεν λαμβάνει υπόψη τις θρησκευτικές αργίες των Ορθόδοξων Εκκλησιών, όπως καθορίζονται ειδικότερα από το Οικουμενικό Πατριαρχείο Κωνσταντινουπόλεως, παρότι σημαντικός αριθμός βουλευτών αλλά και υπαλλήλων του ΕΚ είναι χριστιανοί ορθόδοξοι και, ως εκ τούτου, υφίστανται διακρίσεις εν προκειμένω κατά την ενάσκηση των θρησκευτικών τους πεποιθήσεων, ιδίως σε σχέση με την εορτή του Πάσχα.

 
  
MPphoto
 
 

  Dominique Martin (ENF), par écrit. ‒ J’ai voté pour ce texte. Ce texte maintient les sessions à Strasbourg, et limite les mini-sessions à Bruxelles, ce que nous soutenons étant donné que Strasbourg est officiellement le seul siège du Parlement européen. Il est souhaitable pour la France de maintenir la seule institution de l’UE basée sur son territoire métropolitain et dans ce sens, ce calendrier respecte nos intérêts.

 
  
MPphoto
 
 

  Valentinas Mazuronis (ALDE), raštu. ‒ Plenarinių sesijų kalendoriuje numatytos EP posėdžių datos. Balsavau už.

 
  
MPphoto
 
 

  Jean-Luc Mélenchon (GUE/NGL), par écrit. ‒ La détermination du calendrier de ses sessions est l'une des attributions du Parlement. Dans le calendrier proposé pour 2018 les commémorations nationales importantes sont respectées. Il ne propose de sessions, ni le 8 mai, jour de la capitulation des armées nazies, ni le 14 juillet, commencement révolutionnaire de l'ère moderne, ni le 11 novembre, jour de la défaite de l'impérialisme allemand. Nous pourrons participer aux cérémonies sans être pénalisé par notre absence en séance. Je vote pour et j'encourage vivement cette attitude respectueuse de l'histoire importante de l'Europe.

 
  
MPphoto
 
 

  Joëlle Mélin (ENF), par écrit. ‒ Le projet de calendrier présenté pour l’année 2018 maintient les traditionnelles sessions à Strasbourg mais limite les mini-sessions à Bruxelles (seules trois sont prévues). Nous tenons beaucoup au siège de Strasbourg, qui est officiellement le seul siège du Parlement européen et la seule institution de l’Union européenne basée en France. Nous pouvons donc nous satisfaire que ce projet ne renforce pas encore le site de Bruxelles, comme un certain nombre de députés ne manquent pas de le réclamer régulièrement, lançant même des pétitions pour l’abandon complet de Strasbourg. Dans ces conditions, en tant que Française, soutenir ce projet de calendrier est une manière de défendre les intérêts de la ville de Strasbourg et de la France. Je soutiens donc cette proposition.

 
  
MPphoto
 
 

  Marlene Mizzi (S&D), in writing. ‒ I voted in favour of the Parliament’s calendar of part sessions for 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Csaba Molnár (S&D), írásban. ‒ A Parlament 2018-ra tervezett ülésezési rendjét megszavaztam.

 
  
MPphoto
 
 

  Bernard Monot (ENF), par écrit. ‒ Le projet de calendrier présenté cette semaine pour l’année 2018 maintient les traditionnelles sessions à Strasbourg (douze sont au programme) et limite en revanche les mini-sessions à Bruxelles (seules trois sont prévues). Nous tenons beaucoup au siège de Strasbourg, qui est officiellement le seul siège du Parlement européen et la seule institution de l’Union européenne basée en France. Nous pouvons donc nous satisfaire que ce projet ne bouleverse pas l’organisation du Parlement pour renforcer encore le site de Bruxelles, comme un certain nombre de députés ne manquent pas de le réclamer régulièrement, lançant même des pétitions pour l’abandon complet de Strasbourg. Dans ces conditions, en tant que Français, soutenir ce projet de calendrier peut être considéré comme une manière de défendre les intérêts de la ville de Strasbourg et de la France et nous pouvons donc soutenir cette proposition.

 
  
MPphoto
 
 

  Sophie Montel (ENF), par écrit. ‒ Ce calendrier reprend essentiellement le calendrier des années précédentes. Je vote pour.

 
  
MPphoto
 
 

  Nadine Morano (PPE), par écrit. ‒ Je soutiens ce nouveau calendrier des périodes de session du Parlement qui a pour but de réduire les séances plénières de Bruxelles pour recentrer le travail en plénière à Strasbourg.

 
  
MPphoto
 
 

  Victor Negrescu (S&D), in writing. ‒ I have voted for the Parliament’s calendar of 2018 part-sessions.

 
  
MPphoto
 
 

  Aldo Patriciello (PPE), per iscritto. ‒ Concordo con il calendario delle tornate del 2018 presentato, poiché coincide perfettamente con gli impegni

Pertanto esprimo voto positivo

 
  
MPphoto
 
 

  Marijana Petir (PPE), napisan. ‒ Rasporedom sjednica Europskog parlamenta za 2018. godinu dan je okvirni kalendar za planiranje glavnih aktivnosti Parlamenta te je predviđen okvir za planiranje aktivnosti zastupnika tijekom 2018. godine. Novost u odnosu na kalendare za 2016 i 2017. godinu jest povećanje broja „zelenih tjedana” s dosadašnjih 9 na 10 tijekom kojih se ne održavaju sastanci odbora, političkih grupa u sjedištima Europskog parlamenta u Bruxellesu i Strasbourgu. To je vrijeme planirano za ostale aktivnosti zastupnika u njihovom izbornim jedinicama. Nedostatak komunikacije s izbornom bazom i mogućnost predstavljanja europskih politika za koje se zastupnici Europskom parlamentu zalažu svojim biračima smatra se najvećim problemom u percepciji javnosti zbog „udaljenosti” zastupnika u Bruxellesu od svojih građana. Povećanje vremena koje možemo aktivno provesti na terenu s građanima te od njih izravno čuti povratne informacije i želje vezano uz politike za koje se zalažemo na europskoj razini kao i konkretno čuti njihova iskustva o primjeni tih politika dobar je prijedlog te sam podržala Raspored sjednica Parlamenta za 2018. godinu.

 
  
MPphoto
 
 

  Florian Philippot (ENF), par écrit. ‒ Le projet de calendrier présenté cette semaine pour l’année 2018 maintient les traditionnelles sessions à Strasbourg (douze sont au programme) et limite en revanche les mini-sessions à Bruxelles (seules trois sont prévues). Je tiens beaucoup au siège de Strasbourg, qui est officiellement le seul siège du Parlement européen. Je suis donc satisfait de ce projet de calendrier.

 
  
MPphoto
 
 

  Franck Proust (PPE), par écrit. ‒ Nous avons adopté le calendrier des sessions plénières du Parlement européen pour 2018. Il comporte 15 sessions plénières dont trois mini-sessions additionnelles, seulement, à Bruxelles. Nous tenions en effet, dans le but de réaliser des économies, à limiter l'ajout de sessions supplémentaires à Bruxelles, alors que l'ordre du jour à Strasbourg n'est souvent assez pas rempli. Notre objectif à terme serait de supprimer les sessions plénières à Bruxelles. D'autre part, je tiens à rappeler l'importance de la reconnaissance de Strasbourg comme siège officiel du Parlement européen.

 
  
MPphoto
 
 

  Inmaculada Rodríguez-Piñero Fernández (S&D), por escrito. ‒ He votado a favor de la propuesta de calendario para los periodos parciales de sesiones del Parlamento Europeo en 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Claude Rolin (PPE), par écrit. ‒ J’ai voté en faveur du calendrier des périodes de session du Parlement européen pour 2018. Ce calendrier permet notamment aux Députés de disposer du temps nécessaire pour aller à la rencontre des citoyens et ainsi faire remonter leurs inquiétudes au sein de notre hémicycle.

 
  
MPphoto
 
 

  Bronis Ropė (Verts/ALE), raštu. ‒ Pritariu siūlomam dokumentui.

 
  
MPphoto
 
 

  Fernando Ruas (PPE), por escrito. ‒ De acordo com o Regimento do Parlamento Europeu, torna-se necessário aprovar o calendário dos períodos de sessões para 2018, tal como se encontra previsto no seu artigo 145.°.

Porque se trata de uma questão de legalidade formal, embora relacionada com a organização interna, votei a favor do calendário proposto para o período das sessões parlamentares em 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Lola Sánchez Caldentey (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de una propuesta de calendario que considero adecuada.

 
  
MPphoto
 
 

  Maria Lidia Senra Rodríguez (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de la adopción del calendario del Parlamento Europeo para el año 2018 en un procedimiento formal de respaldo a la propuesta elaborada por los servicios parlamentarios y acordada por los diferentes grupos políticos en la Eurocámara.

 
  
MPphoto
 
 

  Jill Seymour (EFDD), in writing. ‒ There was no vote on this proposal.

 
  
MPphoto
 
 

  Davor Škrlec (Verts/ALE), napisan. ‒ Pozitivno sam glasao za ovo izvješće, no ovo obrazloženje glasovanja nastaje kao kritika postojećem sustavu vrednovanja rada zastupnika u Europskom parlamentu isključivo na osnovu statističkog broja parlamentarnih aktivnosti potenciranog u Hrvatskoj, a koji zapravo ne odražava stvarnu kvalitetu i količinu rada, učinkovitost te ponajviše uspjeh zastupničkog djelovanja.

 
  
MPphoto
 
 

  Monika Smolková (S&D), písomne ‒ Kalendár schôdzí Parlamentu na rok 2018 som podporila, pretože aj napriek výhradám mnohých obyvateľov EÚ, ale aj nás poslancov musíme dodržiavať platné zmluvy a 12-krát zasadať v Štrasburgu. Každomesačné sťahovanie z Bruselu do Štrasburgu 751 poslancov, asistentov, úradníkov,... stojí značnú sumu z rozpočtu EÚ. Ale nato, aby sa to zmenilo, musia s tým súhlasiť všetky členské štáty EÚ, teda aj Francúzsko, kde sa plenárne schôdze konajú. Aby sme ušetrili, pokúsili sme sa zredukovať zasadnutia v Štrasburgu tak, že sme určili jednu schôdzu na pondelok a utorok , v stredu sme nerokovali a na štvrtok a piatok vzápätí druhú schôdzu. Tým sme chceli dodržať článok zmluvy, ktorý určuje zasadnutie v Štrasburgu 12-krát v roku, ale de facto by sme vycestovali iba 6-krát. To napokon bolo Európskym súdom napadnuté, a aj keď na dvakrát schôdza, počítalo sa iba jedno zasadnutie. Striedanie týždňov, keď zasadajú výbory, politické skupiny a zasadnutie pléna, je dobrý systém, pretože je dostatok času na prípravu, prerokovanie a diskusiu o návrhoch uznesení skôr, než hlasujeme v pléne.

 
  
MPphoto
 
 

  Igor Šoltes (Verts/ALE), pisno. ‒ Glasoval sem za predlagani koledar delnih zasedanj Evropskega parlamenta za leto 2018 in s tem predlog tudi podprl, saj se mi je zdel dober in smotrn.

 
  
MPphoto
 
 

  Ivan Štefanec (PPE), písomne ‒ Kalendár činnosti Európskeho parlamentu sa stanovuje každoročne na návrh Konferencie predsedov. Obsahuje dvanásť štvordňových zasadnutí v Štrasburgu, 6 dvojdňových zasadnutí v Bruseli, dva týždne v mesiaci schôdze parlamentných výborov a medziparlamentných delegácií, jeden týždeň v mesiaci schôdze politických skupín a 4 týždne do roka sú v ňom určené na prácu a pôsobenie europoslancov v ich volebných obvodoch.

 
  
MPphoto
 
 

  Ελευθέριος Συναδινός (NI), γραπτώς. ‒ Αποτελεί συνήθη κοινοβουλευτική πρακτική.

 
  
MPphoto
 
 

  Marc Tarabella (S&D), par écrit. ‒ J'ai voté en faveur de la proposition de calendrier, qui est globalement conforme à nos demandes pour exercer notre travail de manière optimale et plus efficace.

 
  
MPphoto
 
 

  Ivica Tolić (PPE), napisan. ‒ Podržavam „Prijedlog rasporeda sjednica za 2018. godinu”. Smatram da će vremenski okvir predviđenog rasporeda adekvatno odgovarati svim obvezama i zadaćama koje su prema pravnom okviru Europske unije stavljene pred instituciju Europskog parlamenta.

 
  
MPphoto
 
 

  Ruža Tomašić (ECR), napisan. ‒ Glasovala sam protiv jer se snažno protivim nepotrebnom rasipanju novca poreznih obveznika na putovanja između dva sjedišta Europskog parlamenta jer se na isti način bez ikakvog logičnog opravdanja na godišnjoj razini potroši otprilike 180 milijuna eura, koji bi se svakako mogli potrošiti na nebrojene korisne i neophodne projekte.

Također, protivim se i upornom odbijanju amandmana kojima moja parlamentarna grupacija predlaže barem skraćivanje plenarnih sjednica u Strasbourgu kao nekakav vid kompromisnog rješenja.

 
  
MPphoto
 
 

  Romana Tomc (PPE), pisno. ‒ Koledar delnih zasedanj Parlamenta za leto 2018 sem podprla.

 
  
MPphoto
 
 

  Estefanía Torres Martínez (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de una propuesta de calendario que considero adecuada.

 
  
MPphoto
 
 

  István Ujhelyi (S&D), írásban. ‒ Technikai döntés, amelyet támogattam.

 
  
MPphoto
 
 

  Miguel Urbán Crespo (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de una propuesta de calendario que considero adecuada.

 
  
MPphoto
 
 

  Ivo Vajgl (ALDE), in writing. ‒ I voted in favour of the Parliament’s calendar of part-sessions for 2018 because I do not have any objections to the schedule of the Parliament’s part-sessions for 2018.

 
  
MPphoto
 
 

  Ángela Vallina (GUE/NGL), por escrito. ‒ He votado a favor de la adopción del calendario del Parlamento Europeo para el año 2018 en un procedimiento formal de respaldo a la propuesta elaborada por los servicios parlamentarios y acordada por los diferentes grupos políticos en la Eurocámara.

 
  
MPphoto
 
 

  Miguel Viegas (GUE/NGL), por escrito. ‒ Aprovar este calendário para 2018, quando temos pela frente uma enorme tempestade social e política cujo desfecho é impossível de prever constitui sempre um gesto inconfortável. A UE enferma de contradições que são evidentes. A cegueira das instituições e a recusa em constatar o óbvio só tem agravado a crise e deixa antever um horizonte negro e suscita a eventual inutilidade do presente voto.

 
  
MPphoto
 
 

  Harald Vilimsky (ENF), schriftlich. ‒ Gegen den Entwurf für den Tagungskalender des Parlaments für 2018 ist nichts einzuwenden. Daher habe ich diesem Entwurf zugestimmt.

 
  
MPphoto
 
 

  Julie Ward (S&D), in writing. ‒ While of course I support the Parliament continuing its important democratic work representing the citizens of the European Union, I would like to use this opportunity to register my opposition to the European Parliament’s Strasbourg seat.

Together with an overwhelming majority of my MEP colleagues, I support a single seat for the European Parliament, doing its important work in Brussels.

 
  
MPphoto
 
 

  Željana Zovko (PPE), napisan. ‒ Podržavam predloženi raspored sjednica Europskog parlamenta u 2018. godini. U novom kalendaru vidljiva je promjena u odnosu na 2017. godinu u broju tjedana koje zastupnici provode na terenu. U 2018. godini zastupnici će moći provesti dodatni tjedan u aktivnostima koje organiziraju izvan parlamenta i to je prednost za upoznavanje i suradnju s bazom, uočavanje postojećih problema i rad na njihovom rješavanju.

 
Notă juridică