Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 1 décembre 2016 - Bruxelles Edition révisée

Accord d'étape vers un accord de partenariat économique UE-Ghana (A8-0328/2016 - Christofer Fjellner)
MPphoto
 
 

  Steeve Briois (ENF), par écrit. ‒ Le Ghana a décidé de signer l’accord de partenariat économique de 2007, qui prévoit un accès en franchise de droits et sans contingent au marché de l’Union européenne. Concrètement, cet accord vise à exonérer de droits de douane 80% des produits exportés par le Ghana, contre 35% actuellement. À l’heure où nos agriculteurs subissent de plein fouet la baisse du cours des matières premières ainsi que l’embargo russe, il est scandaleux que l’Union européenne continue d’accorder des concessions tarifaires et de ratifier des accords de libre-échange, accords commerciaux qui renforceront l’exposition de nos agriculteurs à la concurrence internationale déloyale et à la mondialisation sauvage. Par ailleurs, cet accord semble être un prétexte pour imposer aux autres États d’Afrique de l’Ouest l’ouverture de leur marché. C’est la raison pour laquelle j’ai voté contre ce texte.

 
Avis juridique