Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 13 juin 2017 - Strasbourg Edition révisée

Situation humanitaire au Yémen (débat)
MPphoto
 

  Michèle Alliot-Marie (PPE). – Madame la Présidente, Monsieur le Commissaire, le Yémen, nous le voyons, cristallise aujourd’hui la plupart des tensions et des rivalités au Moyen-Orient.

La situation humanitaire, alimentaire, sanitaire y est dramatique. Les nouvelles tensions dans la région, ainsi que l’embargo imposé au Qatar par certains de ses voisins n’arrangent rien.

Ces mesures affaiblissent la coalition des pays du Golfe qui s’était créée autour du Yémen et elles renforcent la fragilité du pays.

Vous nous parliez, il y a un instant, de la nécessité d’être coordonné. Comment coordonner une aide quand ceux qui doivent intervenir sont eux-mêmes divisés? Comment peut-il y avoir une aide quand on voit bien qu’un embargo, qui pèse toujours sur les plus fragiles, tend aussi à fragiliser les moyens économiques?

Il est urgent de faire baisser la tension dans cette région, parce qu’elle est amie avec tous les pays.

L’Europe a un rôle essentiel à jouer. Alors, Monsieur le Commissaire, quelles mesures, quelles initiatives comptez-vous prendre dans les prochains jours pour faire baisser cette tension qui menace directement le Yémen, la stabilité de la région, mais également la sécurité et la stabilité de notre propre région?

 
Avis juridique