Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Lundi 12 mars 2018 - Strasbourg Edition révisée

Interventions d'une minute sur des questions politiques importantes
MPphoto
 

  Thierry Cornillet (ALDE). – Madame la Présidente, le principe de listes transnationales aux prochaines élections européennes a été rejeté par notre Parlement.

C’est une occasion manquée de faire émerger un débat transnational qui aurait été disjoint de nos débats nationaux. C’est aussi une occasion manquée de mettre en avant un symbole, celui que l’Union est un tout et pas seulement l’addition des pays.

Nous pouvons ne pas en rester là. Profitons de ce que les citoyens européens vont être appelés en mai 2019 à choisir leurs représentants pour ajouter à cette élection une consultation populaire sur notre avenir commun. Cette consultation pourrait prendre la forme d’une question ou d’une proposition à réponse «oui» ou «non» et elle ferait l’objet d’un deuxième vote en même temps, le même jour, dans une deuxième urne qui y serait consacrée. Ainsi l’ensemble des citoyens européens pourraient être consultés et auraient à cœur, je crois, collectivement, de répondre à une question concernant leur avenir commun.

Je propose donc que notre Parlement soit à l’initiative et que le sujet de cette consultation ou de cette question soit discuté en premier lieu dans notre enceinte.

 
Dernière mise à jour: 29 mai 2018Avis juridique