Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 4 juillet 2018 - Strasbourg Edition révisée

Budget 2019 - Mandat pour le trilogue (débat)
MPphoto
 

  Jean Arthuis (ALDE). – Monsieur le Président, cher Monsieur le Commissaire, chers collègues, je veux saluer le contenu de l’excellent mandat préparé par notre rapporteur général Daniele Viotti.

Dès le 12 juillet, en votre présence, Monsieur le Commissaire, nous rencontrerons le Conseil et sa présidence autrichienne pour un trilogue destiné à mettre en évidence nos priorités, notre méthode et notre agenda. Notre tâche va s’accomplir alors que nous sommes déjà largement mobilisés par le projet de cadre financier post-2020. Si la démarche ainsi engagée peut générer un évident surcroît de travail, elle peut également justifier que nous tentions de porter le budget 2019, au moins pour certaines actions, au niveau qu’il devra atteindre dès 2021.

À cet égard, je voudrais évoquer les moyens consacrés au programme Erasmus+, je le fais à titre d’exemple et par conviction. Erasmus, dont nous venons de célébrer le 30e anniversaire, est l’une des plus heureuses initiatives portées au crédit de l’Union européenne. La mobilité des jeunes en Europe éveille et cimente la citoyenneté européenne, elle permet de découvrir et de partager les bonnes pratiques en matière d’enseignement, de formation professionnelle et d’apprentissage.

Malheureusement, le programme Erasmus suscite des frustrations puisque chaque année 50 % des demandes sont écartées, faute de crédits. J’observe avec satisfaction que la Commission en tire les conséquences dans le projet de cadre financier pluriannuel (CFP) qu’elle a rendu public le 2 mai, puisqu’elle propose de doubler le volume des crédits. Le Parlement de son côté, demande le triplement car il faudra ajouter aux demandes aujourd’hui insatisfaites, les nouvelles attentes émanant des apprentis et des stagiaires de la formation professionnelle, dans le cadre du nouveau programme Erasmus Pro. Excellente mesure pour lutter efficacement contre le chômage des jeunes.

Dans ces conditions, Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, chers collègues, je souhaite que nous puissions dès 2019 mettre Erasmus à la hauteur des attentes des jeunes européens et de leurs familles. Mettons tout en œuvre pour que le budget 2019 soit l’anticipation harmonieuse des ambitions exprimées dans le prochain cadre financier pluriannuel pour une Europe qui prépare notre avenir et qui nous protège.

 
Dernière mise à jour: 27 septembre 2018Avis juridique - Politique de confidentialité