Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Lundi 22 octobre 2018 - Strasbourg Edition révisée

Conférence des Nations unies de 2018 sur les changements climatiques, à Katowice (Pologne) (COP 24) - 14e réunion de la convention sur la diversité biologique (COP14) (débat)
MPphoto
 

  Gilles Pargneaux (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le Représentant du Conseil, Messieurs les Commissaires, en tant que rapporteur du Parlement européen pour la COP 21, corédacteur pour la COP 23 et membre de la délégation du Parlement à la COP 24 en Pologne, j’estime que l’accès universel à l’énergie durable dans les pays en développement doit être l’une des priorités de cette COP 24.

L’accès à l’énergie de façon sûre et prévisible est l’enjeu de ce XXIe siècle, en particulier pour le continent africain, qui comptera 4,5 milliards d’habitants à la fin de ce siècle contre 1,3 milliards actuellement, soit près de 40 % de la population mondiale.

Aujourd’hui, les deux tiers de la population africaine n’ont pas accès à l’électricité. Ces 860 millions de personnes ont par conséquent un accès très difficile à l’éducation, à la santé, au marché du travail et à tous les secteurs de la vie qui nécessitent de l’électricité.

Monsieur le Commissaire, à l’occasion de la deuxième édition du «One Planet Summit» organisé par le président de la République française, Emmanuel Macron, le 26 septembre dernier à New York, la Commission européenne s’est engagée à investir 44 milliards d’euros dans les projets d’énergies propres en Afrique. Pouvez-vous nous en dire plus ce soir?

 
Dernière mise à jour: 12 décembre 2018Avis juridique