Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 13 décembre 2018 - Strasbourg Edition révisée

Iran, en particulier le cas de Nasrin Sotoudeh
MPphoto
 

  Jean-Luc Schaffhauser (ENF). – Monsieur le Président, j’en profite pour intervenir sur un sujet qui me tient à cœur. J’aimerais d’abord dire que, évidemment, je comprends la condamnation, surtout pour les droits de l’homme, mais j’aimerais toujours rappeler que nous ne devons pas appliquer deux poids deux mesures. Je pense également aux chrétiens persécutés en Chine, en Turquie, en Algérie et dans bien d’autres pays. Donc il faut veiller à éviter le deux poids deux mesures.

D’autre part, j’aimerais rajouter que l’Iran est une grande civilisation, qui a été agressée plusieurs fois, au-delà du régime des mollahs. Je peux même comprendre, parce que cela a été la politique de mon pays, la France, que l’Iran ait voulu avoir la puissance nucléaire, parce que c’est ainsi que la France a pu maintenir également son indépendance, sa neutralité, sa souveraineté. Je comprends aussi très bien la politique d’Israël et des États-Unis et, ami d’Israël, évidemment, je la soutiens également. C’est le moment pour l’Europe de jouer vraiment cet équilibre entre les différentes puissances.

 
Dernière mise à jour: 5 avril 2019Avis juridique