Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 16 janvier 2019 - Strasbourg Edition révisée

Procédure d’autorisation des pesticides par l’Union (A8-0475/2018 - Norbert Lins, Bart Staes)
MPphoto
 

  Sylvie Goddyn (EFDD). – Monsieur le Président, ce rapport sur la manière dont on autorise les pesticides dans l’Union européenne fait suite aux graves dysfonctionnements de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). La procédure de réévaluation du glyphosate et les «Monsanto papers» ont démontré que le système est faillible mais, plus grave encore, probablement corruptible.

Après neuf mois de commission spéciale au sein du Parlement européen, nous aboutissons à un texte bien timide. Il ne répond qu’à la marge au défi de la protection de la santé des Européens face aux pesticides. Néanmoins, je note la présence de quelques avancées qui seront déterminantes dans l’élaboration d’une réforme approfondie des processus d’autorisation des pesticides.

J’ai donc voté en faveur de ce rapport tout en gardant à l’esprit que nous devrons, d’une manière ou d’une autre, contraindre l’EFSA à plus de transparence afin d’éviter les conflits d’intérêts.

 
Dernière mise à jour: 28 mai 2019Avis juridique