Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 12 février 2019 - Strasbourg Edition révisée

Situation en Syrie (débat)
MPphoto
 

  Patricia Lalonde (ALDE). – Madame la Présidente, Monsieur le Commissaire, la situation en Syrie est des plus complexes et surtout des plus urgentes pour l’Union européenne.

Aujourd’hui, l’Union européenne est bien impuissante avec son allié kurde et n’aura aucun rôle en Syrie dans un avenir proche si elle persiste à vouloir envisager la reconstruction de la Syrie sans travailler, qu’on le veuille ou non, avec celui qui contrôle dorénavant 90 % du pays: Bachar El-Assad, et ceci de concert avec les ONG et la société civile.

Monsieur le Commissaire, si nous voulons aider les Syriens, il faut qu’on puisse envisager le retour des réfugiés syriens en Syrie comme demandé avec insistance par le Liban, qui supporte l’immense charge de 1,5 million de réfugiés syriens sur son territoire, et renouer contact, que cela nous plaise ou non – encore une fois – avec Bachar El-Assad.

Aussi, si nous voulons parer le danger considérable qui menace la sécurité intérieure de l’Union européenne et qui est celui du retour de milliers de djihadistes emprisonnés dans les geôles des combattants kurdes et du régime syrien, qui peuvent à tout moment être libérés et venir commettre des attentats sur le sol des États membres de l’Union européenne, déjà meurtrie par beaucoup d’attaques terroristes, nous allons devoir, qu’on le veuille ou non, traiter avec Damas.

Monsieur le Commissaire, comment comptez-vous procéder pour que l’Union européenne agisse sur la base de la réalité géopolitique de terrain en Syrie?

 
Dernière mise à jour: 28 juin 2019Avis juridique