Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 12 mars 2019 - Strasbourg Edition révisée

Demande de levée de l'immunité de Jean-Marie Le Pen (A8-0167/2019 - Kostas Chrysogonos) (vote)
MPphoto
 

  Marie-Christine Arnautu (ENF). – Madame le Président, mes chers collègues, en dehors des cas relevant du droit pénal, rien ne devrait justifier une levée de l’immunité parlementaire. Jean-Marie Le Pen, lui, a d’ailleurs toujours voté en faveur de ses collègues persécutés, car il s’agit bien, en l’occurrence, d’une persécution politique. Si, au seul prétexte d’un différend d’ordre idéologique, vous votez pour la dixième fois contre l’immunité de Jean-Marie Le Pen, cela signifie que vous trouvez normal que des éléments partisans viennent s’immiscer dans le travail de vos assistants, que l’administration européenne, sur ordre, s’arroge le droit de prélever... (la Présidente retire la parole à l’oratrice)

 
Dernière mise à jour: 8 juillet 2019Avis juridique