Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 13 mars 2019 - Strasbourg Edition révisée

Préparation du Conseil européen des 21 et 22 mars 2019 et retrait du Royaume-Uni de l'Union (débat)
MPphoto
 

  Bernard Monot (EFDD). – Madame la Présidente, Monsieur le Vice-président Timmermans, le Conseil européen du 21 mars accordera à la Commission européenne le mandat qu’elle demande afin de négocier à toute allure un accord de libre-échange avec les États-Unis.

À toute allure, car l’Allemagne craint de voir le gouvernement américain lui imposer, dès le mois de mai prochain, des droits de douane de 25 % sur ses précieuses exportations automobiles. De quoi s’agit-il? De l’adoption de droits de douane nuls sur les produits industriels permettant à l’Allemagne de maintenir ses excédents commerciaux vis-à-vis des États-Unis, ce qui va néanmoins plomber un peu plus la croissance économique des autres, en particulier celle de la France.

Il s’agit également de se mettre d’accord sur des normes communes en matière de nouvelles technologies. Les États-Unis vont donc encore nous imposer leurs conditions.

Enfin, il s’agira d’abaisser les barrières douanières agricoles. Les États-Unis y tiennent absolument et l’Allemagne donnera consigne à la Commission, qui cédera, car les agriculteurs et éleveurs français ne pèsent pas grand-chose face aux industriels Mercedes, BMW et Audi.

Et comme toujours les négociations sur ce nouveau traité seront menées dans le dos des Européens, qui le découvriront trop tard.

 
Dernière mise à jour: 26 juin 2019Avis juridique - Politique de confidentialité