Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 26 mars 2019 - Strasbourg Edition révisée

Le droit d'auteur dans le marché unique numérique (débat)
MPphoto
 

  Marie-Christine Boutonnet, au nom du groupe ENF. – Madame la Présidente, aujourd’hui, nous nous prononcerons sur la directive «droits d’auteur»: ce sera un jour historique pour la création en Europe ou, au contraire, un jour noir pour la culture.

Le texte présenté est le résultat de près de trois ans de travail méticuleux, son contenu ne correspond en rien à toutes ces fausses nouvelles et manipulations orchestrées par les géants de la Silicon Valley. Bien au contraire, le texte assure un équilibre entre les intérêts des créateurs et ceux des utilisateurs.

Ces utilisateurs seront renforcés dans leurs droits, notamment face aux plateformes en ligne qui, trop souvent, retirent leurs contenus pourtant légaux.

Ce texte est fondamental pour nos artistes, ils ont droit à une rémunération juste et équitable de la part de ces plateformes qui s’enrichissent grâce à leurs œuvres.

Malraux disait que la culture ne s’hérite pas, elle se conquiert, cela n’a jamais été aussi vrai. Alors, en tant que rapporteur fictif, je dis oui à la culture, oui aux droits de nos auteurs, créateurs, éditeurs et artistes.

 
Dernière mise à jour: 26 juin 2019Avis juridique