Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 27 mars 2019 - Strasbourg Edition révisée

Réduction de l'incidence sur l'environnement de certains produits en plastique (débat)
MPphoto
 

  Frédérique Ries, rapporteure. – Madame la Présidente, effectivement, «ensemble». C’est le mot clé pour ce débat afin de remercier l’ensemble de mes collègues qui ont tous soutenu l’impulsion de ce rapport à deux exceptions près, mes collègues Brexit qui, me semble-t-il, feraient mieux de se désoler ici des emplois perdus à cause de leur initiative, mais c’est un autre débat.

Pour conclure celui-ci, je voudrais citer John Fitzgerald Kennedy dans notre hémicycle. En 1963, à Washington, il a dit: «Nos problèmes ont été créés par l’homme et nous pouvons donc les résoudre. Nos possibilités ne connaissent pas de limites, aucun problème humain ne va au-delà de nos capacités». Alors, oui, évidemment, «l’Europe n’est pas la première responsable de la pollution», et là c’est vous que je cite, Monsieur le Vice-président Timmermans, il nous appartient en revanche d’être le moteur de la solution. Ceci est une première étape, mais nous sommes en marche. Je tenais au clin d’œil.

 
Dernière mise à jour: 28 juin 2019Avis juridique