Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 28 mars 2019 - Strasbourg Edition révisée

Mise en place d'un cadre pour favoriser les investissements durables (débat)
MPphoto
 

  Françoise Grossetête (PPE). – Monsieur le Président, Monsieur le Vice- président de la Commission, chers collègues, face à l’urgence climatique et afin de mettre en œuvre les accords de Paris, il est indispensable d’encourager le développement de la finance verte. Les besoins dans ce domaine sont exponentiels.

Nous avons un rapport d’Oxfam qui dit que les grandes banques françaises n’ont pas tenu leurs engagements pris dans le cadre de la COP 21. Il est temps de mettre la finance au service de la transition énergétique car elle constitue l’avenir de notre industrie. Cependant, il faut rester pragmatique et c’est pour cela que je ne souhaite pas que nous ayons une liste négative d’activités, qui serait par principe exclue du champ des investissements durables, parce qu’on peut prévoir aussi des investissements pour des améliorations de technologies existantes. De la même façon, orienter ces investissements uniquement vers les énergies renouvelables au détriment d’autres sources d’énergie à basses émissions de carbone serait une erreur. Revenir sur la neutralité technologique de notre texte reviendrait à hypothéquer l’avenir.

Souvenons-nous que le mieux est souvent l’ennemi du bien. Je défends une vision plus ouverte de ce que pourrait être un investissement durable car une vision trop restrictive, trop idéaliste conduirait en réalité à limiter fortement la labellisation de ces investissements.

 
Dernière mise à jour: 8 juillet 2019Avis juridique