Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 16 avril 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Souhaits de bienvenue
MPphoto
 

  Jean-Marie Cavada (ALDE). – Monsieur le Président, je voulais ajouter une chose qui prendra quinze secondes. En 1163, quand la construction a commencé, il y a eu une main-d’œuvre spécialisée dans la pierre et le bois venue non seulement de France, mais de toute l’Europe. On a trouvé des Allemands, des Espagnols, des Italiens et même des gens d’Europe centrale et du Nord, pour venir apporter leur pierre à ce monument de la civilisation qui demeure aujourd’hui notre civilisation, le grand projet européen.

Mais ce n’est pas ce que je voulais dire. Monsieur le Président, vous m’avez nommé président du comité d’éthique pour ce mandat, aux côtés de Mme Delvaux, M. Karim et M. Maštálka. Nous avons subi au cours de ce mandat maintes pressions des lobbies qui se sont installés dans nos institutions. Je voudrais rappeler, Monsieur le Président, que lors du vote sur la directive «droits d’auteur», pour n’évoquer que de celui-là, sans parler de ceux à venir demain et après-demain, les lobbies ont aussi agi de façon maléfique. Ils se sont installés dans nos institutions et, pour ce qui concerne le Parlement européen, jusque dans la phase interinstitutionnelle, où ils n’avaient rien à faire. Je demande donc que vous puissiez laisser au prochain Parlement, en légation de notre conception de la droiture d’un député et de notre Parlement, l’obligation de renforcer les règles pour faire barrage aux lobbies, dès l’instant où les textes arrivent en plénière, une fois pour toutes.

 
Dernière mise à jour: 9 juillet 2019Avis juridique