Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 16 avril 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Transparence et durabilité de l'évaluation du risque au niveau de l'UE dans la chaîne alimentaire (débat)
MPphoto
 

  Angélique Delahaye, au nom du groupe PPE. – Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, chers collègues, tout au long de cette mandature, nous avons vu à quel point la question liée aux pesticides, aux procédures d’autorisation, à l’alimentation est de plus en plus prégnante dans l’actualité de nos concitoyens. Ces derniers veulent savoir comment le système européen fonctionne et il est de notre devoir, en tant qu’élus et législateurs, de répondre à cette demande.

Le texte que nous avons sur la table répond en grande partie à cette problématique en rendant nos procédures plus claires et plus transparentes. Il permettra également, je l’espère, de restaurer la confiance de nos concitoyens dans nos agences et dans nos prises de décision. La question centrale est bien évidemment le moment de publication des données. L’équilibre entre la recherche de la transparence et la protection de la recherche et de l’innovation au sein de l’Union européenne n’est pas si évident que cela à trouver. N’oublions pas que nos entreprises et nos PME font face à la concurrence mondiale, il est donc essentiel de leur permettre de garder un train d’avance en matière de développement et d’innovation. Je tiens donc à saluer le travail de notre rapporteure, Pilar Ayuso, et de l’ensemble des rapporteurs fictifs.

Enfin, je souhaite, une dernière fois avant de la fin de ce mandat, rappeler mon attachement à ce que les décisions que nous prenons se fondent toujours sur des bases scientifiques solides, seules aptes à nous permettre d’avoir des positions incontestables afin de ne pas accentuer les peurs alimentaires, dont certains se servent à des fins politiciennes et électorales. Pour cela, l’indépendance et le bon fonctionnement de nos agences, notamment l’Autorité européenne de sécurité alimentaire, sont fondamentaux.

 
Dernière mise à jour: 9 juillet 2019Avis juridique