Ευρετήριο 
 Προηγούμενο 
 Επόμενο 
 Πλήρες κείμενο 
Συζητήσεις
Τρίτη 16 Απριλίου 2019 - Στρασβούργο Αναθεωρημένη έκδοση

7. Υποδοχή
Βίντεο των παρεμβάσεων
PV
MPphoto
 

  El presidente. – S eñorías, antes de iniciar el turno de votaciones, permítanme unas palabras con las que dar la bienvenida a Greta Thunberg.

Hoy tenemos con nosotros a una invitada especial en la tribuna de visitantes, una persona que se diría que no necesita ser presentada.

Se trata de una joven ciudadana de la Unión Europea, proveniente de Suecia, que con su historial personal, con su coraje, con sus ideas y con su claridad se ha convertido en un símbolo de la lucha contra el cambio climático, dada la urgencia y ambición que este requiere.

(Aplausos prolongados)

Greta Thunberg nos urge a nosotros, los legisladores, pero también a las empresas y a los ciudadanos a redoblar nuestros esfuerzos ante la crisis climática.

La trayectoria del Parlamento Europeo a lo largo de esta legislatura ha demostrado que compartimos en gran medida la urgencia y la ambición de esta joven europea.

Podremos recordar esta legislatura sabiendo que la Unión Europea se ha embarcado en un camino irreversible con respecto al clima y a la protección del medio ambiente.

Tanto si nos fijamos en las emisiones del sector del transporte como en la reforma del régimen de comercio de derechos de emisión, ha sido el Parlamento la institución que siempre ha puesto el listón más alto en interés de la sostenibilidad, sin mencionar la ratificación en tiempo récord del Acuerdo de París, que impulsamos y celebramos en esta Cámara en presencia del entonces secretario general de las Naciones Unidas Ban Ki-moon.

Pero también sabemos que esto no es suficiente, que todos debemos hacer más a nivel individual, local, nacional, europeo e internacional si queremos evitar un calentamiento global superior a 1,5 ºC y la devastación que ello implica. La próxima legislatura va a ser clave a este respecto.

Ella hablará en un intercambio de puntos de vista en la Comisión ENVI a las dos de la tarde, en una sesión abierta a todos los diputados.

Le dimos antes un aplauso; creo que no sería malo volver a repetir esa bienvenida a Greta Thunberg.

¡Bienvenida, Greta!

(Aplausos)

 
  
MPphoto
 

  Franck Proust (PPE). – Monsieur le Président, chers collègues, hier, c’est le cœur serré que catholiques, Parisiens et Français ont découvert l’image de Notre-Dame de Paris, vieille de neuf siècles, en flammes. C’est également le cœur serré que je tiens ici à exprimer, au nom de la délégation française, mais aussi, j’en suis sûr, en votre nom à tous, notre profonde tristesse face à cet événement catastrophique.

Hier, c’est un trésor du patrimoine français qui a été partiellement détruit. Hier, c’est un bout de l’héritage culturel européen qui a pris feu. Hier, en voyant Notre-Dame en flammes, c’est un petit bout de nous qui brûlait avec elle. Honneur aux sapeurs-pompiers qui ont vaillamment combattu les flammes toute la nuit pour que cette belle cathédrale reste debout.

Je vous le dis, chers collègues, la France et les Français seront résilients dans cette épreuve. Ce que les bâtisseurs de cathédrales ont érigé hier, nous le reconstruirons demain.

Je tiens ici à vous remercier, chers collègues, de votre soutien à la France. Quand un trésor de notre patrimoine est touché, c’est toute l’Europe qui est à son chevet. Comme le disait Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris, chaque flot du temps, chaque individu apporte sa pierre. Nous apporterons nous aussi la nôtre à la reconstruction de ce symbole.

 
  
MPphoto
 

  Jean-Marie Cavada (ALDE). – Monsieur le Président, je voulais ajouter une chose qui prendra quinze secondes. En 1163, quand la construction a commencé, il y a eu une main-d’œuvre spécialisée dans la pierre et le bois venue non seulement de France, mais de toute l’Europe. On a trouvé des Allemands, des Espagnols, des Italiens et même des gens d’Europe centrale et du Nord, pour venir apporter leur pierre à ce monument de la civilisation qui demeure aujourd’hui notre civilisation, le grand projet européen.

Mais ce n’est pas ce que je voulais dire. Monsieur le Président, vous m’avez nommé président du comité d’éthique pour ce mandat, aux côtés de Mme Delvaux, M. Karim et M. Maštálka. Nous avons subi au cours de ce mandat maintes pressions des lobbies qui se sont installés dans nos institutions. Je voudrais rappeler, Monsieur le Président, que lors du vote sur la directive «droits d’auteur», pour n’évoquer que de celui-là, sans parler de ceux à venir demain et après-demain, les lobbies ont aussi agi de façon maléfique. Ils se sont installés dans nos institutions et, pour ce qui concerne le Parlement européen, jusque dans la phase interinstitutionnelle, où ils n’avaient rien à faire. Je demande donc que vous puissiez laisser au prochain Parlement, en légation de notre conception de la droiture d’un député et de notre Parlement, l’obligation de renforcer les règles pour faire barrage aux lobbies, dès l’instant où les textes arrivent en plénière, une fois pour toutes.

 
Τελευταία ενημέρωση: 25 Ιουλίου 2019Ανακοίνωση νομικού περιεχομένου