Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 17 avril 2019 - Strasbourg Edition révisée

Coordination des régimes de sécurité sociale (débat)
MPphoto
 

  Maria Arena (S&D). – Madame la Présidente, les libertés fondamentales, dont la liberté de libre-circulation, sont assorties de règles, qui sont, en matière de mobilité des travailleurs, des règles de protection sociale, parce que l’Europe est une Europe des protections sociales, mais aussi des règles de concurrence non déloyale. Or, la révision de la coordination des systèmes de sécurité sociale, telle que proposée par le rapport de mon collègue, M. Balas, va dans ce sens. Elle n’est sans doute pas parfaite, mais elle a le mérite de faire des propositions claires pour améliorer la situation des droits des travailleurs au sein de l’Union et lutter contre la fraude, qui est un sport pratiqué, Mesdames et Messieurs, non pas par les chômeurs qui iraient se dorer la pilule au soleil, mais par des entreprises peu scrupuleuses qui recrutent des travailleurs non protégés aujourd’hui en Europe. C’est donc contre cette concurrence déloyale qui vient déforcer les systèmes de sécurité sociale que nous devons lutter et nous devons donc soutenir cette proposition pour confirmer une position du Parlement européen qui soit européenne, et non pas soutenir les positions nationales, voire nationalistes de certains États membres.

 
Dernière mise à jour: 9 juillet 2019Avis juridique