Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 17 avril 2019 - Strasbourg Edition révisée

Fonds européen de la défense (débat)
MPphoto
 

  Françoise Grossetête, au nom du groupe PPE. – Madame la Présidente, Madame la Commissaire, chers Collègues, c’est ma dernière intervention au sein de cet hémicycle après 25 ans de présence et je suis heureuse que ce soit pour parler du Fonds européen de défense, car ce nouveau Fonds sera, je l’espère, un outil supplémentaire d’intégration européenne, par le développement des coopérations. C’est en tout cas un moment historique.

J’en profite pour remercier notre rapporteur, M. Krasnodębski, ainsi que, plus particulièrement, la commissaire, Mme Bieńkowska, qui nous a permis d’obtenir un accord assez rapidement. Pendant trop longtemps, certains ont freiné les avancées visant à développer une vraie politique industrielle européenne en matière de défense. Or, nous venons d’accomplir en moins de trois ans ce que personne n’imaginait possible. Je compte donc sur toutes les forces européennes constructives pour adopter ce très bon accord issu des négociations et sur le prochain Parlement pour sanctuariser le budget de 13 milliards d’euros pour la période 2021-2027. Il faut se donner les moyens d’attirer les meilleurs projets, les plus innovants, des industriels et des États membres.

Ce Fonds est une réponse directe aux préoccupations de nos concitoyens. Que ce soit sur l’éthique, sur l’interdiction des robots tueurs ou sur le contrôle budgétaire du Parlement, nous avons de solides arguments face à certaines idéologies pacifistes qui hypothèquent l’avenir de notre industrie et la sécurité des Européens.

Enfin, ce Fonds est un moyen pour l’Europe de se prendre en main, de renforcer son autonomie technologique et stratégique. Nous donnons ainsi à l’Union européenne une nouvelle capacité d’indépendance avec des financements qui seront dirigés vers les entreprises européennes. Ce principe d’autonomie stratégique est également crucial dans beaucoup d’autres domaines: le spatial, la santé, l’énergie, l’alimentation et bien sûr la sécurité et la défense. Car dans un monde toujours plus instable, nous devons d’abord compter sur l’union de nos propres forces. C’est ainsi que nous aurons une Union européenne forte qui permettra de mieux défendre et de mieux assurer la sécurité de nos États dans le contexte de la mondialisation.

 
Dernière mise à jour: 9 juillet 2019Avis juridique