Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 17 juillet 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Des zones d'air pur dans les villes de l'Union (débat)
MPphoto
 

  Karima Delli, au nom du groupe Verts/ALE. – Monsieur le Président, chers collègues, respirer tue!

Monsieur le Commissaire, ce ne sont pas 400 000 morts prématurées chaque année, ce sont 600 000 morts prématurées chaque année, en Europe. C'est un véritable scandale sanitaire. Il faut agir vite, fort et maintenant.

Actuellement, il y a vingt-neuf procédures d'infraction en cours contre vingt États membres pour non-respect des normes de qualité de l'air. Ces mêmes États qui ne tirent aucune conclusion de ce scandale, de cette affaire qu'on appelle le Dieselgate. Depuis quatre ans, je tire la sonnette d'alarme. 40 millions de véhicules-poubelles restent sur nos routes. Qu'avez-vous fait? Qu'attendez-vous pour rappeler ces véhicules? Qu'attendez-vous pour rappeler le droit des consommateurs? La pollution de l'air existe partout.

La Commission entend-elle prendre ses responsabilités, rappeler ces véhicules, respecter les droits des consommateurs? La réalité est là: vous avez le devoir de garantir aux citoyens et aux citoyennes un véritable respect de la qualité de leur air, mais surtout la protection de leur santé.

Je vais vous donner juste une idée. Qu'attendez-vous pour mettre en place un plan de sortie des véhicules diesel et essence d'ici 2030? Vous gagnerez sur le climat, vous gagnerez sur les politiques industrielles, mais vous gagnerez surtout en cohérence entre vos discours et vos actes.

 
Dernière mise à jour: 18 juillet 2019Avis juridique