Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 19 septembre 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Iran, notamment la situation des défenseurs des droits des femmes et des personnes ayant à la fois une nationalité de l’Union et la nationalité iranienne
MPphoto
 

  Maria Arena (S&D). – Monsieur le Président, les discriminations à l'égard des femmes en Iran sont une réalité quotidienne.

Quand une femme, et je pense particulièrement à Sahar Khodayari, préfère s'immoler plutôt que d'être jugée par un tribunal révolutionnaire pour avoir osé mettre les pieds dans un stade de foot, nous comprenons à quel point les femmes sont privées des bases essentielles de leurs droits fondamentaux.

Une société qui ne garantit pas les droits à la moitié de sa population ne peut grandir, ne peut prétendre au développement.

Malheureusement, l'Iran n'est pas unique et on pourrait citer ici tous les États en infraction en matière de droits des femmes. La liste serait bien longue et j'aurais besoin de plus d'une minute pour pouvoir les citer. Mais l'Iran est un partenaire de l'Union. L'Union a défendu, a été l'initiatrice de l'accord sur le nucléaire avec l'Iran. Il peut sembler incongru à certains de parler du droit des femmes quand on parle d'un accord nucléaire. Pourtant l'Union doit saisir tous les instruments dont elle dispose pour lutter contre la plus grande des injustices au monde qui est de priver la moitié de l'humanité de ses droits les plus élémentaires, à savoir le droit des femmes.

 
Dernière mise à jour: 30 septembre 2019Avis juridique