Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 22 octobre 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Budget général de l’Union européenne pour l’exercice 2020 – toutes sections (débat)
MPphoto
 

  Gwendoline Delbos-Corfield, rapporteure pour avis de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures. – Madame la Présidente, en commission LIBE, le travail a été particulièrement efficace et relativement consensuel. Les différents groupes politiques et les rapporteurs fictifs ont tous fait des efforts pour parvenir à un avis équilibré. Donc, nous vous remercions de le prendre en compte.

Je vous invite notamment et fortement à suivre le vote qui a eu lieu en commission LIBE puis en commission BUDG en faveur d'une ligne budgétaire pour les opérations de sauvetage en mer. L'Europe a une responsabilité humanitaire et un devoir moral de secourir les personnes en danger, plutôt que de criminaliser des ONG qui, actuellement, se substituent dans ce rôle à l'Union européenne et aux États. Ce serait la première fois qu'une telle ligne budgétaire serait adoptée en plénière.

Les États membres de l'Union européenne doivent assumer leurs responsabilités pour empêcher que des personnes ne meurent en Méditerranée, nous l'avons souvent dit dans cet hémicycle depuis que j'ai été élue en mai dernier. Je pense donc que ce budget devrait être suivi sans problème. Il s’agit notamment d’éviter que cette responsabilité ne pèse uniquement, d’un point de vue financier et logistique, sur les États qui sont les lieux d'arrivée des migrants. C'est donc aussi une mesure de justice entre les différents États membres.

 
Dernière mise à jour: 5 novembre 2019Avis juridique