Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 27 novembre 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Présentation, par la présidente élue de la Commission, du collège des commissaires et de leur programme (débat)
MPphoto
 

  Charles Goerens (Renew). – Madame la Présidente, il n’y a pas de doute, les membres de la future Commission sont des acteurs de qualité. Je pense au commissaire de ma famille politique, mon compatriote Nicolas Schmit dont la compétence n’est contestée par personne, et à bien d’autres.

Je ne peux cependant pas m’empêcher de penser aussi à Sylvie Goulard, qui n’a nullement démérité mais qui, de mon point de vue, a été malmenée par certains lors de son audition parlementaire. Bien entendu, une audition parlementaire n’est pas un moment de loisir. Bien sûr, en ces circonstances, des questions critiques sont non seulement souhaitables mais absolument indispensables. Cela étant, rien ne justifie l’attitude franchement tendancieuse, hostile, voire haineuse de certains parmi les acteurs du Parlement européen à son endroit, qui a culminé avec l’annonce «We will kill her», attitude d’ailleurs peu compatible avec un comportement parlementaire correct.

Quand une décision de cette nature est prise sans respect ni objectivité, on arrive à barrer la route à un talent exceptionnel. Je ne peux pas accepter la forme dans laquelle cette décision a été prise par certains de mes collègues.

 
Dernière mise à jour: 20 décembre 2019Avis juridique