Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Lundi 13 janvier 2020 - Strasbourg Edition provisoire

Feux de brousse dévastateurs en Australie et autres phénomènes météorologiques extrêmes: une conséquence du changement climatique (débat)
MPphoto
 

  Saskia Bricmont (Verts/ALE). – Madame la Présidente, en 1987, le groupe rock australien Midnight Oil rencontrait un succès planétaire avec sa chanson « Beds are burning», une dénonciation des catastrophes écologiques et un appel à se ressaisir d’urgence. Les paroles, en lien avec la triste actualité qui nous concerne aujourd’hui, me reviennent « How can we dance when our earth is turning? How do we sleep while our beds are burning?”. Trente ans plus tard, la situation dramatique en Australie préfigure ce que sera le monde si l’accord de Paris n’est pas strictement respecté. Quel rôle pour l’Europe au-delà de la solidarité?

Cette année, l’Europe devrait conclure un accord de libre-échange avec l’Australie. C’est donc le moment ou jamais de rendre le chapitre du développement durable contraignant des deux côtés. N’oublions pas que si l’Australie a ratifié l’accord de Paris, plusieurs générations de dirigeants politiques climatosceptiques ont soutenu le secteur minier, moteur de l’économie, mais aussi et surtout, responsable de la destruction de la biodiversité, de la négation des droits des aborigènes et qui a placé l’Australie parmi les pays où les émissions de CO2 par tête sont les plus élevées.

C’est donc le moment pour la Commission et le commissaire Hogan dans le cadre des négociations commerciales en cours, de faire ce qui est annoncé dans le Pacte vert pour l'Europe et de mettre en place la diplomatie climatique et environnementale ambitieuse au travers aussi de sa politique commerciale.

 
Dernière mise à jour: 27 janvier 2020Avis juridique - Politique de confidentialité