Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 15 janvier 2020 - Strasbourg Edition provisoire

COP15 à la convention sur la diversité biologique - Kunming (2020) (débat)
MPphoto
 

  Pascal Canfin (Renew). – Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, nous discutons ce soir de votre stratégie sur la biodiversité en Europe pour 2030. C’est très bien, mais il y a déjà une stratégie européenne, pour 2020, et elle a totalement échoué. Aucun des objectifs de protection de la nature en Europe que nous nous étions fixés ne sera tenu. Par conséquent, si vous revenez vers nous dans quelques semaines, fin février, avec une stratégie, avec de grands chiffres, de belles intentions, mais sans aucun élément concret législatif contraignant qui nous permettra de changer la donne, ce sera une stratégie sympathique mais une stratégie inutile. Et ce que l’on attend concrètement, c’est 30 % de l’ensemble du territoire européen qui soit protégé pour laisser la nature tranquille contre les impacts de l’activité humaine. Ce que l’on souhaite, c’est un objectif de réduction contraignant chiffré de l’utilisation et des risques des pesticides en Europe. Ce que l’on souhaite, c’est que vous reveniez enfin avec une méthode d’évaluation de l’impact de ces pesticides sur les abeilles. Cela fait plusieurs mois que le Parlement européen vous a posé la question, nous attendons toujours votre nouvelle proposition. Et puis c’est aussi protéger la nature en dehors de l’Europe. Nous, le continent européen, nous sommes le plus impactant au monde, de par notre consommation, sur les forêts tropicales. Revenez avec une proposition concrète de lutte contre la déforestation importée. C’est tout ce que nous voulons. Si nous n’avons pas cela, Monsieur le Commissaire, ce sera une stratégie pour rien.

 
Dernière mise à jour: 20 février 2020Avis juridique - Politique de confidentialité