Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 102kWORD 24k
2 octobre 2015
E-004139/2015(ASW)
Réponse donnée par M. Avramopoulos au nom de la Commission
Référence de la question: E-004139/2015

La Commission s'est préoccupée des flux migratoires sans précédent partant du Kosovo à destination de plusieurs États membres de l'UE constatés entre septembre 2014 et février 2015. Elle est d'ailleurs à l'origine de la création d'un groupe de travail sur la migration irrégulière entre le Kosovo et la Serbie pour trouver une réponse à ce problème. Lors de la deuxième réunion de ce groupe, le 16 avril, les deux parties ont adopté un train de mesures opérationnelles communes, dont un renforcement de l'échange d'informations et de la coopération opérationnelle, des campagnes d'information sur l'entrée dans l'espace Schengen et des mesures communes en matière de retour.

Début février 2015, la frontière verte serbo-hongroise voyait transiter près de 1 400 citoyens kosovars par jour. Ce nombre était tombé à moins de 15 par jour fin février et s'est encore réduit depuis. Cette chute spectaculaire du nombre de passages irréguliers de la frontière serbo-hongroise prouve que les mesures prises par les deux parties ont permis de résoudre le problème des flux migratoires récents en provenance du Kosovo. Grâce aux mesures communes définies par le groupe de travail sur la migration irrégulière, les deux parties sont à même d'éviter une nouvelle crise migratoire similaire.

Les négociations sur l'accord de stabilisation et d'association (ASA) avec le Kosovo ont débuté en octobre 2013 et se sont achevées en mai 2014. La Commission a transmis cet accord au Conseil pour signature le 30 avril.

La Commission poursuit son dialogue avec le Kosovo sur la libéralisation du régime des visas, qui reste un instrument très efficace pour renforcer la capacité des institutions de ce pays à lutter contre la migration irrégulière, le trafic d'êtres humains et les menaces pour la sécurité intérieure de l'UE.

Avis juridique