Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 103kWORD 25k
17 décembre 2015
E-014042/2015(ASW)
Réponse donnée par M. Hogan au nom de la Commission
Référence de la question: E-014042/2015

La réduction du nombre de personnes exposées au risque de pauvreté ou d'exclusion sociale au sein de l'Union européenne est l'un des principaux objectifs de la stratégie Europe 2020. Les personnes vivant dans des zones à faible densité de population (zones rurales) sont les plus exposées au risque de pauvreté. Cependant, le taux de pauvreté y a diminué(1).

La réforme de la Politique agricole commune (PAC) en 2013 a débouché sur une politique pour la période 2014-2020 centrée sur la compétitivité et la durabilité du secteur agricole et des zones rurales. La croissance et l'emploi sont une priorité pour la Commission européenne et la PAC contribue à cette action prioritaire tant par son premier que son deuxième pilier. En ce qui concerne en particulier les programmes de développement rural (PDR), la promotion de l'inclusion sociale, de la réduction de la pauvreté et du développement des zones rurales constitue une priorité commune de l'UE intégrée au second pilier de la PAC. Les PDR sont financés conjointement par le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) et les États membres. Le financement vise à créer directement 123 500 emplois non agricoles dans les zones rurales, sur la base des PDR retenus. Parmi ces emplois, 77 500 sont liés à des actions de diversification et de création et de développement de petites entreprises, et 46 000 découlent d'actions visant à promouvoir le développement local dans les zones rurales.

Les PDR permettront de soutenir les nouveaux agriculteurs grâce à des aides au démarrage accordées à 171 000 jeunes agriculteurs et 115 000 petites exploitations. Des aides au démarrage et un soutien aux investissements dans des activités non agricoles dans les zones rurales seront accordés à 60 000 bénéficiaires. De plus, l'emploi rural bénéficiera d'actions d'appui au développement des entreprises. Dans ce contexte, 335 000 exploitations bénéficieront d'un soutien à l'investissement pour les investissements productifs, 3,9 millions de postes de formation seront créés et le haut débit sera mis en place au profit de 18 millions de personnes.

(1)Indicateurs contextuels de la PAC 2014-2020. 9. Taux de pauvreté. http://ec.europa.eu/agriculture/cap-indicators/context/2014/c9_en.pdf

Avis juridique