Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 196kWORD 19k
20 novembre 2017
E-007124-17
Question avec demande de réponse écrite E-007124-17
à la Commission
Article 130 du règlement
Ignazio Corrao (EFDD) , Laura Agea (EFDD) , Daniela Aiuto (EFDD) , Tim Aker (EFDD) , Martina Anderson (GUE/NGL) , Maria Arena (S&D) , Zoltán Balczó (NI) , Nikolay Barekov (ECR) , Tiziana Beghin (EFDD) , Lynn Boylan (GUE/NGL) , Elmar Brok (PPE) , Fabio Massimo Castaldo (EFDD) , Nessa Childers (S&D) , Mark Demesmaeker (ECR) , Eleonora Evi (EFDD) , José Inácio Faria (PPE) , Laura Ferrara (EFDD) , Tania González Peñas (GUE/NGL) , Isabella Adinolfi (EFDD) , Rikke Karlsson (ECR) , Béla Kovács (NI) , Merja Kyllönen (GUE/NGL) , Marco Valli (EFDD) , António Marinho e Pinto (ALDE) , Rolandas Paksas (EFDD) , Lola Sánchez Caldentey (GUE/NGL) , Daciana Octavia Sârbu (S&D) , Michaela Šojdrová (PPE) , Barbara Spinelli (GUE/NGL) , Dario Tamburrano (EFDD) , Udo Voigt (NI) , Marco Zullo (EFDD)

 Objet:  Exploitation des enfants par les compagnies productrices de café et de cacao
 Réponse écrite 

L'Union européenne est le plus grand importateur et consommateur mondial de café et de cacao, deux produits récoltés par des dizaines de millions d'agriculteurs pauvres et par des millions d'enfants. Aujourd'hui, l'UE paie 60 % de moins en termes réels pour son café qu'en 1983. Les prix du cacao payés par l'UE représentent moins de la moitié de ce qui garantirait aux agriculteurs un revenu suffisant pour vivre.

Fernando Morales-de la Cruz, fondateur de Café For Change, affirme que l'UE est le principal bénéficiaire financier du travail des enfants et de l'extrême pauvreté dont souffrent les producteurs de café et de cacao. Des journalistes, y compris Rai Report, ont largement documenté que les certifications de café et de cacao financées par l'UE telles que «commerce équitable», «UTZ», etc., contribuent à la pauvreté et à la faim et affectent des enfants innocents. Apparemment, ces soi-disant systèmes de certification reçoivent des millions en financements communautaires, ce qui permet aux multinationales d'acheter du café et du cacao à un prix inférieur à leur coût de production, tout en trompant les consommateurs de l'UE avec de fausses allégations.

Dans ce contexte:
1. La Commission peut-elle indiquer les mesures immédiates qu'elle prendra pour éradiquer le travail des enfants dans la chaîne d'approvisionnement du café et du cacao consommés au sein de l'UE afin de protéger des millions d'enfants contre les conséquences des pratiques commerciales abusives des puissantes entreprises?
2. Comment la Commission veillera-t-elle à ce que les consommateurs de café et de cacao de l'UE ne financent pas les entreprises exploiteuses?

Soutiens(1)

(1)Cette question est soutenue par d'autres députés que ses auteurs: Rosa D'Amato (EFDD), Agnes Jongerius (S&D).

Langue originale de la question: EN 
Avis juridique