Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 104kWORD 18k
18 juillet 2018
E-004016-18
Question avec demande de réponse écrite E-004016-18
à la Commission
Article 130 du règlement
Philippe Loiseau (ENF)

 Objet:  Importation de viande porcine au titre du CETA
 Réponse écrite 

Le CETA, également appelé «accord économique et commercial global» (AECG), est un accord de libre-échange signé entre l'Union européenne et le Canada. Il a été imposé «provisoirement» mais pose de nombreux problèmes pour les filières agricoles. C'est le cas notamment pour la filière porcine française. Avec cet accord, les exportations de viande porcine canadienne vers l'Union européenne atteindront 75 000 tonnes sans droits de douane, et ce avec un coût de production au kilo inférieur de 20 centimes par rapport à la viande européenne. Or, au sein de l'Union, la production européenne de viande porcine, proche de 24 millions de tonnes, est autosuffisante.

Quelles mesures la Commission compte-t-elle prendre pour éviter cette concurrence déloyale et garantir la survie de la filière porcine européenne?

Dernière mise à jour: 2 août 2018Avis juridique