Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 101kWORD 18k
30 décembre 2018
E-006472-18
Question avec demande de réponse écrite E-006472-18
à la Commission
Article 130 du règlement
Nadine Morano (PPE)

 Objet:  Estimation du coût du Brexit
 Réponse écrite 

Alors que le Brexit n'est pas encore effectif, plusieurs estimations quant à son coût pour les Britanniques et les Européens ont été émises. Le Gouverneur de la Banque d'Angleterre a avancé un coût de 1 000 euros pour chaque ménage britannique et 2 points de croissance par rapport à l'avant-référendum.

De nombreux mouvements extrémistes, en France comme en Europe, se réjouissent de la perspective du Brexit et appellent de façon irresponsable à d'autres sorties de l'Union. Or tout responsable politique sensé ne peut nier que le Brexit aura des conséquences dramatiques et en tout cas négatives pour l'Union comme pour le Royaume-Uni. Les politiques britanniques qui étaient en faveur du Brexit sont d'ailleurs, pour nombre d'entre eux, revenus sur leurs promesses initiales complètement mensongères et irréalistes. Certains ont même démissionné après avoir entraîné leur peuple vers l'incertitude. Ces idées qui abusent nos concitoyens doivent être combattues par des faits.

Dans ce contexte:

La Commission européenne dispose-t-elle de données actualisées sur les conséquences négatives du Brexit depuis le référendum?

Peut-elle fournir une estimation des coûts du Brexit au sens large, pour les Britanniques comme pour les Européens, en fonction du scénario retenu (sortie avec accord et sortie sans accord?)

Dernière mise à jour: 18 janvier 2019Avis juridique