Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 24kWORD 18k
28 février 2019
E-006484/2018(ASW)
Réponse donnée par M. Arias Cañete au nom de la Commission européenne
Référence de la question: E-006484/2018

La 24e conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 24), qui s'est tenue à Katowice, a permis d'atteindre les objectifs fixés par l'UE, à savoir convenir d'un ensemble de règles communes et solides pour la mise en œuvre de l'accord de Paris et faire le point sur les progrès collectifs réalisés eu égard aux objectifs à long terme dudit accord.

Cet ensemble de règles complet convenu à Katowice fournit le cadre nécessaire pour permettre aux parties de mettre en œuvre leurs engagements au titre des contributions déterminées au niveau national et d'en rendre compte d'une manière transparente, comparable et cohérente.

Les règles de Katowice reflètent l'ensemble des objectifs fixés par l'Union sur des points clés tels que les règles de transparence, les lignes directrices pour la communication des actions nationales et de l'appui financier, le respect des dispositions et le processus destiné à dresser tous les cinq ans le bilan mondial des progrès accomplis. L'Union a également été en mesure de fournir à ses partenaires les garanties nécessaires en ce qui concerne son engagement constant en faveur de la solidarité et du soutien, tout en veillant à ce que les futures discussions sur le financement de la lutte contre le changement climatique tiennent compte des flux financiers plus larges et des environnements favorables.

Dans ce contexte, le bilan de la COP 24 prouve que le multilatéralisme et la coopération internationale restent des instruments pertinents pour s'attaquer aux défis mondiaux.

Dernière mise à jour: 6 mars 2019Avis juridique