Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 38kWORD 9k
21 octobre 2019
E-003386/2019
Question avec demande de réponse écrite
à la Commission
Article 138 du règlement
Eric Andrieu
 Objet: Bisphénol B, substitut du bisphénol A, et protection de la santé des consommateurs

Le bisphénol B présenterait des propriétés endocriniennes similaires à celles du bisphénol A, la première substance chimique à avoir été classée perturbateur endocrinien pour l’homme au niveau européen. Le bisphénol B est aujourd’hui utilisé à la place du bisphénol A et du bisphénol S dans certains usages et on le retrouve également dans certaines populations exposées aux produits importés, notamment des États-Unis qui autorisent l’utilisation de cette substance. Tout comme le bisphénol A, cette molécule modifierait de nombreuses voies endocrines. Elle aurait donc un effet sur certaines hormones, et, par conséquent, sur la régulation de l’alimentation, du sommeil, de la reproduction ou du développement de l’embryon humain. Les dangers pour la santé des citoyens seraient donc considérables.

Quel est l’avis de la Commission européenne sur le bisphénol B? Nous rejoint-elle dans la volonté:

de réglementer cette substance?

de suspendre, compte tenu du principe de précaution, la vente de produits en contenant, le temps d’analyses complémentaires, afin de préserver la santé des citoyens européens?

Dernière mise à jour: 21 novembre 2019Avis juridique