Questions parlementaires
PDFWORD
24 avril 2015
O-000044/2015
Question avec demande de réponse orale O-000044/2015
à la Commission
Article 128 du règlement
Ivan Jakovčić, Marielle de Sarnez, Jozo Radoš, Hilde Vautmans, Urmas Paet, Iskra Mihaylova, Ilhan Kyuchyuk, Martina Dlabajová, Ulrike Müller, Nathalie Griesbeck, Nedzhmi Ali, Kaja Kallas, Izaskun Bilbao Barandica, Dominique Riquet, Petras Auštrevičius, José Inácio Faria, Filiz Hyusmenova, Ivo Vajgl, au nom du groupe ALDE
Antonio Tajani, Franc Bogovič, Alberto Cirio, Salvatore Domenico Pogliese, Ivan Štefanec, Alain Cadec, Rosa Estaràs Ferragut, Michel Dantin, Milan Zver, Patricija Šulin, Deirdre Clune, Emil Radev, Cláudia Monteiro de Aguiar, Herbert Dorfmann, Esteban González Pons, Krišjānis Kariņš, au nom du groupe PPE
Claudia Tapardel, Isabella De Monte, Nicola Caputo, Nicola Danti, Alessia Maria Mosca, Enrico Gasbarra, Tonino Picula, Tibor Szanyi, Flavio Zanonato, Carlos Zorrinho, Georgi Pirinski, Eric Andrieu, Demetris Papadakis, Eva Kaili, Momchil Nekov, Tanja Fajon, Biljana Borzan, Vilija Blinkevičiūtė, Viorica Dăncilă, Doru-Claudian Frunzulică, au nom du groupe S&D
Ruža Tomašić, au nom du groupe ECR
Rosa D'Amato, Laura Ferrara, Daniela Aiuto, Dario Tamburrano, Isabella Adinolfi, au nom du groupe EFDD
Igor Šoltes, au nom du groupe Verts/ALE

 Objet: Conseil européen du tourisme

Le tourisme génère plus de 10 % du PIB de l'Union européenne et emploie près de 10 millions de personnes, réparties entre quelque 1,8 million d'entreprises. De manière directe ou indirecte, le tourisme offre une grande variété de perspectives professionnelles dans pratiquement tous les secteurs de l'économie nationale.

Toutefois, des spécialistes craignent que l'Europe ne voie sa part de marché reculer au fil du temps et ne doive céder sa place à d'autres destinations touristiques de prédilection d'ici quelques années.

L'industrie européenne du tourisme doit faire face à une concurrence grandissante en provenance de l'Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient, deux régions qui attirent de plus en plus de touristes. Cet essor pourrait mettre en péril la part de marché de l'Europe, qui avoisine actuellement les 52 %. Si cette tendance devait se poursuivre, la part de marché de l'Europe ne serait plus que de 41 % en 2030, à en croire les prévisions de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations unies.

Étant donné le taux de chômage extrêmement élevé des pays méditerranéens, en particulier chez les jeunes, et compte tenu du besoin de renforcer la compétitivité du secteur européen du tourisme, la Commission pourrait-elle répondre à la question suivante:

1. Entend-elle créer un conseil européen du tourisme?

Langue originale de la question: EN
Avis juridique